Vidéo associée: 

Avortement : l’Espagne s’apprête à retourner trente ans en arrière

Corps: 

Un recul de trente ans pour l’Espagne, c’est ainsi que socialistes et féministes qualifient le projet de loi du gouvernement pour limiter drastiquement le droit à l’avortement.

L’IVG ne serait admis que jusqu‘à 14 semaines, 22 semaines en cas de malformation du fœtus, en cas de viol ou de danger grave pour la santé de la mère ou de l’enfant. Une législation similaire était en vigueur en 1985, comme le rappelle la numéro deux du Parti socialiste.

“L’une des choses que nous pouvons faire à présent, c’est de faire rejeter le texte”, explique Elena Valenciano. “Nous pourrions par exemple en appeler à la conscience des 56 femmes membres du Parti Populaire et demander au PP de les laisser choisir librement.”

Inacceptable pour les féministes. En cas de viol, la victime devrait subir deux examens de deux médecins pour porter plainte et pouvoir se faire avorter.

Partager cette vidéo :

Publié le 21/12/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité