Vidéo associée: 

"Autour des périphériques"

Corps: 

Un numéro consacré aux périphériques, aux " beltway ", " loop " et autre voies rapides urbaines. Elles remplissent toutes le même objectif : permettre à la circulation de transit de contourner une grande ville pour éviter son engorgement, et relier les différentes autoroutes qui y aboutissent. A Tokyo, à Dakar et à Paris, les périphériques n'ont pas la même histoire. Petit tour autour des périphériques.

Sujet 1 : Périphériques made in Japan

Tokyo est connue pour ses autoroutes aériennes. L'agglomération du grand Tokyo compte environ 300 km de voies rapides en pleine ville. Trois périphériques concentriques dont deux sont en plein coeur de la capitale nipponne ainsi que neuf voies en étoile depuis le centre. Ce qui donne l'impression de survoler Tokyo et de rouler entre les bâtiments. Trois périphériques extérieurs sont en chantier avec un objectif : inciter les automobilistes à contourner la ville. Un changement d'optique radical.

Sujet 2 : Dakar express

Les habitants de Dakar viennent de voir naître leur premier périphérique. Avantage : moins d'embouteillages en ville. Inconvénient : les usagers doivent respecter de nouvelles règles de sécurité. Il a même fallu créer une brigade d'intervention spéciale. Utiliser un périphérique n'est pas aussi simple qu'il y paraît, les conducteurs et les riverains doivent prendre de nouvelles habitudes pour ne pas se mettre en danger.

Sujet 3 : Périph parisien : et demain ?

Le périphérique parisien est incontournable. Fruit d'une longue histoire, il est dès son inauguration en 1974, saturé aux heures de pointe et détesté par les riverains. Trente ans après, bruit, pollution et embouteillages sont toujours d'actualité. Pour tenter d'améliorer la vie du Périph parisien, de nombreux aménagements sont prévus pour limiter ces nuisances. Vitesse abaissée à 70 km/h, couverture verte, forêt linéaire. Petit inventaire.

Chronique de Gérard Feldzer : Voie à partager

A Grenoble, depuis 2007, les autocars circulent sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A48. Cette Voie Spécialisée Partagée (VSP) d'une longueur de 9,2 km est gérée dynamiquement : elle n'est ouverte à la circulation que lorsque la section courante de l'autoroute est congestionnée c'est-à-dire essentiellement aux heures de pointe du matin. Suivez le guide.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/05/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI