Vidéo associée: 

Australie : une perquisition électrise la campagne électorale

Corps: 

La perquisition d'une permanence de l'opposition travailliste à Melbourne ne passe pas. La permanence du sénateur Stephen Conroy, ancien ministre de la Communication a fait bondir le parti le Parti travailliste. Il est accusé d'avoir fait fuiter des documents confidentiels sur le projet d'un réseau national de télécommunications à large bande.

Labor says NBN staffer sent photos of seized documents from AFP raids of Labor offices to colleagues https://t.co/4dsScm427v #ausvotes- Federal Politics (@PoliticsFairfax) 20 mai 2016

Hasard ou coïncidence, cette opération de police intervient alors que les travaillistes accusent le gouvernement d'avoir mal géré ce projet supervisé à l'époque par l'actuel Premier ministre quand il était ministre de la Communication. Malcom Turnbull défend l'intégrité de la police :

'Mon travail consiste à veiller à ce que la police fasse son travail, sans pression ou participation politique. Une information lui a été transmise, elle a pris la décision d'enquêter, d'exécuter les mandats et d'effectuer des recherches et elle devrait le faire en fonction de son propre jugement et arriver à ses propres conclusions.'

.TurnbullMalcolm returns fire after NBN raids: 'Labor should be ashamed of themselves' https://t.co/k7kZboToni | michaelkoziol- smh.com.au (@smh) 20 mai 2016

Ce raid fait désordre en plein campagne électorale.Les sondages annoncent une lutte serrée entre le gouvernement conservateur sortant et l'opposition travailliste emmenée par Bill Shorten pour les élections législatives du 2 juillet.

Partager cette vidéo :

Publié le 20/05/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité