Vidéo associée: 

Attentat de Nairobi : les vidéos de surveillance et les zones d’ombre de l’enquête

Corps: 

Au Kenya, beaucoup de zones d’ombre subsistent encore, un mois après l’attaque du “Westgate”, le centre commercial de Nairobi.

Les vidéos de surveillance, rendues publiques, donnent un aperçu de l’horreur de ce qui s’est passé dans le bâtiment : la panique, les hommes armés qui sèment la terreur et abattent de sang-froid…
Mais apparemment, ces images n’ont pas permis aux enquêteurs d’identifier précisément les assaillants, ni même leur nombre. La police kenyane dit qu’ils étaient entre 4 et 6. L’un d’entre eux pourrait être un Somalien ayant vécu en Norvège. Mais cela n’est pas confirmé.

L’attaque a fait au moins 67 morts. Elle a été revendiquée par les shebabs, les insurgés islamistes de Somalie. Ils disent avoir agi en représailles à l’intervention militaire kenyane menée dans le sud du pays, sous l‘étendard de l’Union africaine.

D’autres pays de la sous-région participent à cette force, notamment le Burundi et l’Ouganda. Et ils pourraient à leur tour être dans le viseur d’une attaque terroriste similaire à celle du Kenya. Les Etats-Unis ont lancé une alerte dans ce sens-là.

A Bujumbura et à Kampala, les mesures de sécurité ont été renforcées.

Partager cette vidéo :

Publié le 18/10/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité