Vidéo associée: 

Attentat de Lahore : les talibans multiplient les cibles

Corps: 

Alors que les familles des victimes de l'attentat de Lahore enterrent leurs morts, que les Talibans ont revendiqué cette attaque, comme les précédentes au Pakistan, des questions se posent. Que font les Talibans dans ce pays ? Sont-ils les mêmes qu'en Afghanistan ? Pourquoi ciblent-ils les chrétiens ?

Une minorité, certes, cible de violentes attaques ces derniers temps, cible désignée en tout cas, même si l'attentat de Lahore a fait plus de morts dans les rangs musulmans. Les chrétiens sont visés essentiellement pour deux raisons. Une loi remontant à une trentaine d'années, souvent utilisée comme prétexte, et pour des motifs politiques.

A recent history of Christian persecution in Pakistan https://t.co/6x9ABvCVEZ- The Independent (@Independent) 28 mars 2016

Avant la partition du pays en 1947, les minorités représentaient 15 % de la population de cette république islamique, contre 4 % aujourd'hui. Une population en grande majorité musulmane, les Hindous arrivent en deuxième position et représentent 2 % et les chrétiens 1,6 %.

Les Chrétiens sont ainsi visés depuis une loi héritée des Britanniques, renforcée sous la dictature de Zia ul-Aq, pendant la guerre froide, quand le Pakistan, allié de Washington , renforçait ses lois religieuses.
Celle sur le blasphème condamne ceux qui insulteraient l'islam et le prophète, un texte que les fondamentalistes défendent coûte que coûte, comme ceux qui manifestent depuis février, en soutien à un extrémiste pendu pour avoir assassiné le gouverneur qu'il était censé protéger, et qui souhaitait assouplir cette loi.

De nombreux abus et règlements de comptes sont commis au nom de cette législation. Les talibans se vengent à la fois contre ceux qui ne partagent pas leur religion et contre le gouvernement. Lorsqu'ils attaquent cette école en décembre 2014 faisant 140 morts, c'est bien l'armée qu'ils visent, à travers ces enfants de militaires. Les talibans ont en commun avec leurs homologues afghans un nom et une idéologie radicale, mais ont leurs propres factions, dont la cible est l'État, celui-là même qui a contribué à les créer et à les héberger.

#Army chief gives go-ahead for #Punjab operation https://t.co/DErVRT8AX8 pic.twitter.com/qJfBSl73SL- Dawn.com (@dawn_com) 28 mars 2016

À la frontière avec l'Afghanistan, dans ces zones tribales du Waziristan, ils mènent une lutte sanglante contre l'armée depuis deux ans.
Une nouvelle démonstration de force pour les talibans, affaiblis par les frappes internationales, divisés , et qui se sont retirés du processus de paix entamé par l'Afghanistan et le Pakistan depuis l'an dernier, avec l'aide de la Chine et des Etats-Unis.

Partager cette vidéo :

Publié le 28/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité