Vidéo associée: 

Assouplissement du code du travail : l’Espagne, un exemple à suivre ?

Corps: 

José-Luis Segura est à la tête d'une entreprise de 51 salariés qui produit des pièces mécaniques. Il compte recruter six ouvriers. Ces derniers pourront être licenciés s'il n'y a pas de bénéfices durant trois trimestres. Le code du travail de 2012 lui donne ainsi plus de "sécurité". Certains salariés, eux, se sentent vulnérables.

Partager cette vidéo :

Publié le 01/04/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité