Vidéo associée: 

Publié le 15/01/2017

Arnaud Montebourg et Laurence Ferrari s'accrochent au sujet d'ITélé durant le débat

Corps: 

Lors du deuxième débat de la primaire à gauche, Arnaud Montebourg a fustigé l'influence sur la politique et la société civile du pays. L'ex-ministre de l'Economie a alors lancé, évoquant le mouvement social ayant bouleversé ITélé cet automne: "Dans ce pays, il y a un mur des puissants. Invisible mais bien réel et devant lequel beaucoup de pouvoirs politiques se sont fracassés. La concentration des médias entre quelques mains pour éteindre le pluralisme... Il y a même une chaîne, votre chaîne madame Ferrari, dont le propriétaire est allé jusqu'à détruire son outil de travail pour empêcher le pluralisme."

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet