Vidéo associée: 

Après une chute historique de 20 % mardi, le rouble a rebondi, mais reste encore très faible face au dollar et l’euro. Le ministre russe des Finances a annoncé la vente de devises étrangères.

Corps: 

Après un plongeon historique, le rouble semblait se stabiliser mercredi : l'euro avoisinant les 80 roubles contre 100 la veille, tandis que le dollar s'échangeait autour des 60 roubles.

Après l'intervention de la Banque centrale, le gouvernement russe a annoncé la vente de devises étrangères afin de soutenir la monnaie, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le début de l'année, conséquence des sanctions occidentales, de la chute du cours du pétrole et d'une crise de confiance.

Lors d'une réunion d'urgence, le Premier ministre Dmitri Medvedev a assuré que la Russie avait les moyens d'endiguer cette crise : 'On assiste à une réaction émotionnelle des marchés. Il est dans notre intérêt de remettre de l'ordre. Personne, ni les citoyens, ni les banques, ni l'industrie ne profitent de l'instabilité.''

Conséquence de l'affaiblissement du rouble, les prix à la consommation augmentent, la Banque centrale prévoyant une inflation à 10 % d'ici la fin de l'année. Résultat, les Russes se pressent dans les magasins pour anticiper une flambée des prix encore plus importante : 'On a acheté récemment une machine à laver. Il y a deux semaines, elles coûtait 30.000 roubles. Maintenant, elle coûte 38.000 roubles'', indique un consommateur. 'Si vous avez besoin d'acheter quelque chose, faites le maintenant, c'est le meilleur moment'', ajoute un autre.

Les magasins Ikea, notamment, ont été pris d'assaut, après que le géant suédois a annoncé à ses clients une prochaine hausse des prix. De son côté Apple, qui avait déjà augmenté de plus de 20% les prix de ses iPad ou iPhone, vient cette fois de suspendre la vente de ses produits en ligne, en raison des fluctuaction extrêmes du rouble

Partager cette vidéo :

Publié le 18/12/2014
Publicité