Vidéo associée: 

Après sa destitution, Dilma Rousseff dénonce un coup d’Etat parlementaire

Corps: 

Un coup d'Etat parlementaire : voilà comment Dilma Rousseff décrit la destitution dont elle est victime. Celle qu'il faut désormais appeler l'ancienne présidente du Brésil a réagi vivement. Dans une allocution très offensive, elle a continué à clamer son innocence.

'Ils ont tout simplement renversé la première femme présidente élue du Brésil, sans aucune justification constitutionnelle pour cette mise en accusation', a t-elle déclaré.

Brésil : Dilma #Rousseff qualifie sa destitution de 'coup d'Etat parlementaire' https://t.co/O3RJqGAKjU #AFP pic.twitter.com/SCE8kqi8pJ- Agence France-Presse (@afpfr) 31 août 2016

Ses critiques se sont ensuite dirigées vers Michel Temer son ancien vice-président de centre-droit, qui a précipité sa chute en claquant la porte de sa coalition : 'Ils pensent qu'ils ont gagné, mais ils ont tort. Je sais que nous allons tous nous battre. Ils vont affronter l'opposition la plus forte et la plus énergique qu'un gouvernement putshiste puisse rencontrer.'

Brazilians react to the impeachment of the country's first female president, Dilma Rousseff: pic.twitter.com/gUjJM61YqN- AJ+ (@ajplus) August 31, 2016

Michel Temer, le nouveau président, a prêté serment quelques heures après le vote au Sénat.

Plus des deux tiers des sénateurs brésiliens ont jugé Dilma Rousseff coupable de maquillages de comptes publics. Ce vote a mis fin à une procédure de destitution lancée il y a un an, et sonne le glas de la gauche au pouvoir.

Brésil : comprendre la chute de Dilma Rousseff en 8 épisodes https://t.co/PGsIqbOuxU- VERRECHIA FILMS (@verrechiafilms) 31 août 2016

Partager cette vidéo :

Publié le 01/09/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité