Vidéo associée: 

Ankara espère renouer de bonnes relations avec Moscou, mais peine à convaincre le Kremlin

Corps: 

En visite à Belgrade, le chef du gouvernement turc a tendu la main à la Russie, son plus important partenaire économique. Mais difficile de tourner la page de l'incident du 24 novembre. L'armée turque avait alors abattu un avion de chasse russe accusé d'avoir pénétré dans son espace aérien lors d'une mission en Syrie voisine.

'Nous avions de bonnes relations avec les Russes avant cet événement, et avant que la Russie intervienne en Syrie, précise le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. Nos relations se sont améliorées depuis que nous (AKP) sommes au pouvoir. Nous ne pouvons qu'espérer que ces bonnes relations seront rétablies.'

Poutine promet à la Turquie de lui 'faire regretter' la destruction de son avion https://t.co/tsezvZg0Yt- Eric Garrot (@Garfunkelz) 27 Décembre 2015

De son côté, Moscou a annoncé hier des sanctions supplémentaires contre Ankara qui viendront s'ajouter à celles qui doivent entrer en vigueur le 1er janvier.

'Nous pensons qu'il faut une réponse appropriée aux actes inamicaux, et nous avons commencé à le faire il y a quelques jours, insiste le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovich. D'autres actions seront annoncées, le Premier ministre les a déjà évoquées.'

Dès le 1er janvier, la Russie pourrait notamment réduire de 15 % ses importations de fruits et légumes turcs. D'autres sanctions viseront également les investissements, le tourisme ou encore le transport aérien.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/12/2015

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

22/08/2017
22/08/2017

Pages