Vidéo associée: 

Allemagne: indignation et soutien après le doigt d’honneur de Steinbrück

Corps: 

A l’approche des élections en Allemagne, certains gestes font couler beaucoup d’encre. Surtout celui du candidat social-démocrate Peer Steinbrück: un doigt d’honneur, dont la photo a été publiée à la Une du magazine Süddeutsche Zeitung ce jeudi soir. Une photo largement médiatisée et commentée. Certains estiment que ce geste lui coûtera des voix.
Steinbrück, qui a refusé de s’excuser, avait en fait accepté de participer à une séance photo, dite “interview muette”, une rubrique de l’hebdomadaire à laquelle ont déjà contribué de nombreuses personnalités. Le principe est de répondre à des questions par des gestes immortalisés en noir et blanc par un photographe. En levant son majeur, le candidat social-démocrate entendait répondre à une question sur les multiples ratés de son début de campagne. “On vous pose une question et vous êtes censé répondre par des gestes ou des émotions. Donc vous le faites. J’espère que ce pays a suffisamment de sens de l’humour pour comprendre les gestes dans le contexte de la question. Sans humour, où allons-nous ?”, a-t-il souligné.

La classe politico-médiatique a braqué les projecteurs sur un autre geste, celui des mains jointes de la chancelière Angela Merkel. La dirigeante allemande fait souvent ce geste. Ces mains forment un losange ou un triangle. Elles sont représentées à Berlin sur une immense affiche électorale de la CDU, le parti de Merkel . “(Ce sont) les bonnes mains où se trouve le futur de l’Allemagne, a expliqué le secrétaire général de la CDU, Hermann Gröhe. Ce sont concrètement les mains de 2000 personnes qui représentent (ceux) qui travaillent durement”.
Nouveau venu sur la scène électorale, le dirigeant d’Alternative für Deutschland, le parti anti-euro créée au printemps, n’a pas fait un geste aussi médiatisé que celui de Steinbruck et Merkel ou pas encore…

Avec AFP et Reuters

Partager cette vidéo :

Publié le 14/09/2013
Publicité