Vidéo associée: 

Albanie : élections législatives à haut risque

Corps: 

Les Albanais sont appelés à élire leurs 140 députés pour quatre ans ce dimanche. Signe des tensions latentes, un activiste de l’opposition a été tué et un sympathisant de la droite au pouvoir blessé dans une fusillade près d’un bureau de vote au nord de Tirana.

Le scrutin est surveillé de près par l’Union européenne, réticente à intégrer l’Albanie dans ses rangs, pour cause de déficit démocratique.

Pourtant, adhérer à l’Union européenne est une ambition partagée par les deux camps en lice. “J’attends de ce scrutin le meilleur pour l’Albanie et les Albanais, que les vainqueurs obtiennent l’adhésion à l’Union européenne, dans la mseure où nous sommes déjà membres de l’OTAN. Nous voulons le statut de candidat à l’adhésion à l’UE,” confie Kreshnik Martini, un électeur de Tirana.

“Tout d’abord, j’espère que ce scrutin sera pacifique. Ensuite, je souhaite, pour le milieux des affaires, que tout continue à bien fonctionner. Enfin, je souhaite la victoire du parti démocrate au pouvoir,” déclare à la sortie du bureau de vote Arben Bano, un entrepreneur de la capitale.

Du fait de différends entre le pouvoir et l’opposition, aucune instance ne surveille le scrutin. Les résultats risquent donc d‘être contestés et de mener le pays à l’impasse.

Partager cette vidéo :

Publié le 23/06/2013
Publicité