Vidéo associée: 

Afrique du Sud : le parti de Mandela essuie un revers historique lors des municipales

Corps: 

En Afrique du Sud, c'est un revers historique pour le parti de Nelson Mandela.

Le Congrès national africain (ANC) essuie un recul de sept points lors des élections municipales, par rapport au vote de 2011.

Le parti passe pour la première fois en dessous des 60% et perd plusieurs villes historiques. Il y a dix mois, le mauvais présage se faisait déjà sentir. Ce serait 'un tournant psychologique et politique' si le Congrès national africain tombait sous la barre des 60 % lors des élections municipales du 3 août, déclarait alors à huis clos le secrétaire général, Gwede Mantashe, devant les cadres du parti.

C'est la première fois depuis la fin de la dictature raciste de l'apartheid en 1994, et l'avènement de la démocratie en Afrique du Sud, que le parti de Nelson Mandela enregistre un score inférieur à 58% sur l'ensemble du pays.

Afrique du Sud. La pire humiliation pour l'ANC depuis la fin de l'apartheid https://t.co/RFXU6Jxc0q pic.twitter.com/8ZkRqpG3nt- Courrier inter (@courrierinter) 5 août 2016

Cyril Rampahosa, vice-président de l'ANC et de l'Afrique du Sud; accuse le coup ce vendredi : 'Nous allons écouter notre peuple, à la fois ceux qui ont voté de manière écrasante pour l'ANC, mais aussi ceux qui n'ont pas voté pour l'ANC, parce qu'ils nous ont envoyé un message important'.

Avec 54,4% des voix, le parti au pouvoir reste le premier au niveau national mais a perdu du terrain dans les grandes villes, au profit de l'Alliance Démocratique (AD).

'Je pense que ce qui ressort clairement de tout ce processus, c'est que les gens ont voté pour le changement. Cela nous concerne nous aussi et nous allons tout faire pour appliquer ce changement', a déclaré Mmusi Maimane, le leader de l'AD.

Son parti a battu de plus de six points l'ANC à Mandela Bay qui englobe Port Elizabeth, bastion historique de la lutte anti-apartheid, et les deux partis sont au coude à coude à Johannesburg et Tshwane, la métropole qui englobe la capitale Pretoria, où un cinquième des bulletins doivent encore être dépouillés.

Municipales en Afrique du Sud: l'ANC perd son bastion de Port Elizabethhttps://t.co/F9yHocg3jC- Dufreine Jeannot (@douxjeannot) 5 août 2016

L'ANC souffre également de la percée de l'EFF, un parti de gauche radicale qui participe à ses premières municipales. Avec près de 8% des suffrages au niveau national, la formation du populiste Julius Malema, un exclu de l'ANC, grignote dans l'électorat déçu par les promesses non tenues du parti au pouvoir.

Les résultats définitis devraient être communiqués samedi en fin de journée, mais il s'agit déjà d'un sérieux camouflet pour l'ANC. De mauvaise augure pour l'actuel président Jacob Zuma, déjà très contesté.

Avec de tels résultats, la question de son avenir au sommet de l'Etat se pose, alors que son deuxième et dernier mandat s'achève en 2019. Le président est fragilisé depuis des mois par des scandales et par un contexte économique difficile.

#SouthAfrica's ruling #ANC party loses control of Nelson Mandela Bay | Emma Graham-Harrisonhttps://t.co/1wiHpXZWrX pic.twitter.com/7gx0lo0fuA- Leen Boer (@LeenBoer) 5 août 2016

avec AFP, Le Monde

Partager cette vidéo :

Publié le 06/08/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité