Vidéo associée: 

Affaire Barcenas: pas de démission ni d‘élections pour Mariano Rajoy

Corps: 

“Je ne vais pas démissionner ni convoquer d‘élections, que ce soit clair”, a lancé Mariano Rajoy. Le Premier Ministre espagnol, entendu hier par le Parlement dans l’affaire Barcenas, du nom de l’ancien trésorier du Parti Populaire, ne désarme pas. Une affaire de corruption qui éclabousse le PP, et a dévoilé un système de financement occulte qui aurait duré pendant une vingtaine d’années. Mariano Rajoy a dit s‘être trompé pour avoir fait confiance à Barcenas, et a nié l’existence d’une double comptabilité. “Vous ne vous êtes pas comporté comme le Premier Ministre d’un pays en crise”, a affirmé Alfredo Pérez Rubalcaba, chef de file de l’opposition. “Vous avez agi comme le PDG d’un parti, qui, à notre connaissance, s’est développé, a existé et gagné des élections, soutenu par un système de financement occulte pendant près de 20 ans”. Le scandale a éclaté après les révélations du quotidien El Pais, en mars 2009, lorsque Luis Bárcenas a été mis en examen. L’ancien trésorier est aussi accusé d’avoir dissimulé près de 47 millions au fisc, déposés sur un compte en Suisse.

Partager cette vidéo :

Publié le 02/08/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité