Vidéo associée: 

Accident ferroviaire: les habitants de Angrois toujours sous le choc

Corps: 

Une minute de silence pour rendre hommage aux victimes du déraillement du train et un trafic ferroviaire qui reprend doucement sur les lieux de l’accident. Ce vendredi matin, le premier train à grande vitesse est passé à Angrois près de Saint-Jacques de Compostelle mais très lentement parce que les travaux de déblaiement étaient en cours. Cela ne signifie pas un retour à la normale à Angrois, où les résidents sont encore sous le choc.
C’est le cas de Manuel, l’un des premiers habitants à être arrivé sur les lieux, après le déraillement. “Je me suis jeté par terre pour pouvoir passer sous le nuage de fumée. Et tout de suite après, j’ai vu un cadavre, puis deux mètres plus loin, un autre. (…) Il y avait beaucoup de morts. Et cette arrogance de la police qui nous a chassés après tout le travail que nous avons fait pour sortir les gens”.
Jesus ressent de la culpabilité. Il pense qu’il aurait pu aider davantage de monde si les policiers l’avaient laissé faire.

Voici l’une des roues? du wagon qui a été éjecté à 5 mètres de hauteur et qui est retombé sur une petite colline, tout près de l’unique bar d’Angrois. La fille de Manuel était dans le train. Elle est à l’hôpital, ses blessures sont mineures”.

sot
Je descendais ici pour aller au bar boire un verre de vin et j’ai vu le wagon sur le terre-plein. Et ma fille est la première personne que j’ai vu. elle est était à l’extérieure. Les voisins ont été des héros, de vrais héros. Je ne sais pas ce que je ressens, de la nervosité, je pense. En ce moment, je n’arrive pas à dormir”.

Jésus habite à 100 mètres des lieux du drame. Il a été l’un des premiers à arriver sur place. Il ressent de la culpabilité. Il pense qu’il aura pu faire davantage de choses si la police l’avait laissé faire.

“Je me suis jeté par terre pour pouvoir passer sous le nuage de fumée. Et tout de suite après, j’ai vu un cadavre, puis deux mètres plus loin, un autre. Il y avait beaucoup de morts. Et cette arrogance de la police qui nous a chassés après tout le travail que nous avons fait pour sortir les gens..

Partager cette vidéo :

Publié le 26/07/2013

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité