Vidéo associée: 

2017 : Hollande a "quelques atouts à faire valoir", estime Cambadélis

Corps: 

"Au nom de quoi je devrais être contre ?" Invité mercredi de l'émission Questions d'info sur LCP, Jean-Christophe Cambadélis a évoqué l'hypothèse d'une primaire de la gauche pour l'élection présidentielle de 2017.

Le premier secrétaire du Parti socialiste s'est dit favorable à ce mode de désignation avec des candidats allant "de Macron à Mélenchon". Une hypothèse que Jean-Luc Mélenchon a néanmoins déjà écarté.

Toutefois, ce refus n'est pas insurmontable, estime Jean-Christophe Cambadélis : "Mélenchon peut être convaincu, ce n'est pas un homme obtus", a assuré le premier secrétaire du Parti socialiste, qui appelle "ceux au PS qui sont proches (de lui), (le) rencontrent, d'essayer de le convaincre".

Le leader socialiste estime néanmoins que cette question de la primaire relève de la "grossesse nerveuse" puisque François Hollande ne s'est pas (pour l'instant) déclaré candidat. Mais si tel était le cas, le président de la République "aurait quelques atouts à faire valoir", notamment grâce à "son expérience" : "Il a affronté l'adversité et la guerre, c'est l'homme à gauche qui a démontré le plus, jugé par les Français comme étant capable dans un moment d'affrontement avec les terroristes."

Une candidature de François Hollande "s'imposerait à tous", a ajouté Jean-Christophe Cambadélis, qui assure que dans cette hypothèse il n'a "pas de doute sur ce que fera le PS".

Partager cette vidéo :

Publié le 03/02/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité