Vidéo associée: 

2016 la pire année pour les enfants syriens

Corps: 

2016, l'année la plus terrible pour les enfants syriens. C'est l'Unicef qui fait ce terrible constat : en 2016, 652 enfants tués, 20% de plus qu'en 2015.

Un chiffre qui a plus que doublé par rapport à 2015, c'est celui de l'enrôlement. Plus de 850 enfants ont été recrutés pour faire la guerre. Envoyés au front, pour servir de kamikazes, de gardiens de prisons, et même pour exécuter des prisonniers.

Les chiffres incroyables de l'Unicef: Meurtres, mutilations et recrutements d'enfants en Syrie https://t.co/XRSRAMVZTY pic.twitter.com/R1khq8N1ce- lalibre.be (@lalibrebe) 13 mars 2017

Les hôpitaux, l'école ne sont pas un refuge. 255 enfants ont été tués dans leur école ou autour.

#Instantané Des enfants jouent dans une rue d'un quartier d'Alep autrefois détenu par les rebelles #AFP #Syrie

JOSEPHEID1 pic.twitter.com/yvj0gtzoGF- Agence France-Presse (afpfr) 12 mars 2017

6 millions d'enfants dépendent de l'aide humanitaire.
280 000, qui vivent dans des villes assiégées, n'y ont pas du tout accès.

Les petits Syriens meurent aussi de maladies, faute d'accès au soin.

'Voir un enfant en danger, c'est comme être frappé droit au coeur.' Ils opèrent des enfants blessés en #Syrie : https://t.co/HDRxvnV3p1 pic.twitter.com/gpmeFDljye- CICR (@CICR_fr) 11 mars 2017

En Syrie ou dans les pays où elles sont réfugiées, les familles tentent de survivre : les enfants sont mis au travail, les mariages prématurés se multiplient.

L'Unicef appelle une fois encore à la fin des combats.

Partager cette vidéo :

Publié le 13/03/2017
Publicité