Vidéo associée: 

10 terroristes en lien avec les attentats de Paris et Bruxelles

Corps: 

Une semaine après les attaques terroristes de Bruxelles revendiqués par DAECH, les enquêtes lancées tout azimut ont révélé les ramifications européennes du réseau jihadiste terroriste.

Au Terminal des arrivées de l'aéroport Zaventem, 15 personnes ont été tuées, et la seule certitude à ce jour, c'est que Najim Laachraoui et Ibrahim El Bakraoui, se sont fait exploser. L'homme au chapeau qui les accompagnait, a laissé la valise bourrée d'explosif dans le Terminal de l'aéroport puis a pris la fuite. Il est à ce jour introuvable.

Faisons le point sur ce que l'on sait :

Ibrahim El Bakraoui, Belge de 29 ans, était un ancien braqueur condamné à 10 ans de prison en 2010, arrêté à la frontière syrienne par la police turque, interrogé, puis expulsé aux Pays-Bas sans suite. Son cas a causé des tensions entre Bruxelles, Ankara et Amsterdam.

Najim Laachraoui, Belge de 25 ans, est considéré comme l'artificier ayant fabriqué les ceintures explosives. Son ADN a d'ailleurs été détecté sur deux des ceintures retrouvées à Paris. Il est allé en Syrie en 2013.

L'identité de l'homme au chapeau reste un mystère après la libération lundi, d'un suspect arrêté jeudi. Donc, la traque continue.

Le kamikaze qui s'est fait exploser dans une rame de métro à la station Maelbeek était le frère d'Ibrahim.

Khalid El Bakraoui, Belge de 27 ans était un ancien braqueur condamné à 5 ans de prison. C'est sous une fausse identité qu'il avait loué un appartement-refuge à Charleroi pour les attaquants de Paris. Il était sous mandat de recherche international depuis décembre.

C'est Khalid qui avait également loué un appartement à Forest où la police a retrouvé les empreintes de Salah Abdeslam, recherché depuis les attentats de Paris et arrêté ensuite le 18 mars à Molenbeek après plus de 4 mois de cavale.

Salah Abdeslam, 26 ans, est Français, il a été élevé en Belgique, il dit être le logisticien des attaques de Paris. Il devait se faire exploser le 13 novembre, mais il a fait marche arrière.

Son frère Brahim Abdeslam, 31 ans, Français, lui s'est bien fait exploser ce jour-là devant le café-brasserie Comptoir Voltaire, dans le 11e. Il avait été expulsé par la Turquie qui l'accusait de vouloir rejoindre DAECH.

Sur cette photo, prise le 11 novembre dans une station-service en France, on voit Salah Abdeslam et Mohamed Abrini ainsi que l'une des voitures utilisées lors des attaques de Paris.

Depuis les attaques, Abrini a disparu et il fait partie des 50 fugitifs les plus recherchés en Europe selon Europol.

Belge de 31 ans, Mohamed Abrini a grandi à Molenbeek, comme les frères Abdeslam, c'est un ami d'enfance, et il est soupçonné d'avoir fait un bref séjour en Syrie.

La police française a aussi récemment arrêté à Boulogne-Billancourt, près de Paris, un homme qui projetait de commettre un attentat.

Il s'agit de Reda Kriket, Francais, 34 ans, un ex braqueur condamné (in absentia) par contumace en Belgique pour recrutement de jihadistes pour la Syrie.

A ce stade de l'enquête, il n'aurait pas de lien direct avec les attentats de Paris ou Bruxelles.

Un autre suspect, Anis B., a été arrêté dimanche à Rotterdam aux Pays-Bas et il fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen des juges français.

En Belgique, deux hommes, Abderamane Ameroud et Rabah N., arrêtés vendredi à Bruxelles, ont été inculpés et placés en détention provisoire.

En Italie, Djamal Eddine Ouali, Algérien de 40 ans, a été arrêté samedi (26-03-2016) près de Naples. Il est soupçonné d'avoir fabriquer de faux documents pour les auteurs des attaques de Paris et Bruxelles. Il devrait être extradé dans les prochains jours vers la Belgique.

Partager cette vidéo :

Publié le 29/03/2016

Toutes les vidéos

À DÉCOUVRIR AUSSI

Pages

Publicité