Exploit retentissant pour le navigateur français Jean-Luc Van den Heede. Mardi 9 mars, il a franchi la ligne d'arrivée du tour du monde à la voile en solitaire, contre vents et courants, d'Est en Ouest. 122 jours après son départ, il pulvérise le précédent record établi en 2000 par Philippe Monnet.

VDH, marin au long cours.

Au terme de sa quatrième tentative et à la barre de son monocoque "Adrien", Jean-Luc Van den Heede (cinquante-huit ans) a littéralement pulvérisé le record détenu par le navigateur Philippe Monnet. C'est le 7 novembre dernier que l'Amiénois s'était élancé de Brest pour tenter de battre le record du tour du Monde à la voile, en solitaire et sans escale, d'Est en Ouest. A l'envers des routes traditionnelles, c'est-à-dire contre vents et courants...

Le vieux loup de mer pouvait laisser éclater sa joie après ce long périple, ses quatre précédentes tentatives s'étaient soldées par des mésaventures. Que nenni ! Il en faut plus pour décourager ce marin à la barbe poivre et sel. En 1999, son premier essai avait été mis à mal après que son monocoque ait heurté un objet. En 2001, la quille s'était désolidarisé de la coque de son bateau et l'abandon devenu inévitable. Enfin, en janvier 2003, il avait été trahi par son matériel.

Né le 8 juin 1945 à Amiens, "VDH" a rapidement délaissé l'enseignement des mathématiques au lycée de Lanester (Morbihan) pour respirer l'oxygène du grand large. A dix-sept ans, il navigue déjà et devient moniteur dans une école de voile, trois ans plus tard.

Publicité
En 1977, VDH fait ses premières armes de coureur au large en participant à la Mini-Transat. En 1989, le marin décide de se consacrer exclusivement à la voile, avec succès. En six ans, le picard boucle brillamment trois tours du monde, d'Ouest en Est. Il sera troisième en 1989-90, deuxième en 1992-93 du Vendée Globe et troisième en 1995 du BOC Challenge. Son audace et sa ténacité l'amènent à tenter l'aventure insensée du tour du monde d'Est en Ouest, contre vents et courants dominants. Cette course est assurément l'une des plus périlleuses qui soit. En réussissant son pari, VDH a accompli un peu plus qu'un rêve.
Publicité