Vidéos à la une
Au lendemain de violences survenues dans trois lycées de Saint-Denis, la présidente de la région Ile-de-France s'est rendue sur les lieux pour constater les dégâts, estimés à 70.000 euros. A son arrivée, Valérie Pécresse a été interpellée par une mère de famille, lui exprimant son indignation concernant la prolongation des 54 gardes à vue, dont celle de sa fille. "Ceux qui ont fait ça ne sont pas seulement des enfants, mais aussi des voyous", lui a rétorqué la présidente de région, qui a déjà indiqué qu'elle porterait plainte contre ces violences.
Politique
La maire de Paris a publié vendredi une photo sur Twitter où on la voit en compagnie de Minnie et Mickey. Mais le cliché a ensuite été modifié pour faire disparaître sa rivale, présidente de la région Ile-de-France.
Politique
Lors du débat télévisé entre François Fillon et Alain Juppé jeudi soir, Valérie Pécresse, qui était assisse derrière le journaliste Gilles Bouleau, a été capturée avec un drôle de sourire. Les internautes s'interrogent...
Politique
Dans la course à la primaire des Républicains, la présidente de la région Ile-de-France a fait son choix : Alain Juppé plutôt que Nicolas Sarkozy. Un choix qui peut surprendre de la part d'une ancienne sarkozyste.
Politique
Dans un SMS d’une seule phrase destiné à son ex-ministre, le candidat à l’élection présidentielle a tenté de s’attirer ses faveurs.
Politique
Ancienne membre du gouvernement de François Fillon et aujourd’hui à la tête d’une région, cette femme politique avait fait de la lutte contre la consommation de cannabis l'un des piliers de sa campagne. Découvrez de qui il s’agit. 
Vidéos Argent/Bourse
Valérie Pécrese, la présidente de la région Ile-de-France, a réagi vendredi au Brexit vendredi sur BFMTV. "Le Brexit est une très mauvaise nouvelle pour l'Europe mais il ne faut pas être naïf. La compétition des métropoles a commencé parce qu'il y a un certain nombre d'entreprises qui veulent s'installer en Europe pour y avoir un siège", a-t-elle commenté. "Elles s'apprêtent donc aujourd'hui à quitter Londres, c'est pourquoi nous leur disons 'Welcome to Paris'. Paris est la seule métropole du continent qui soit vraiment complète avec un tissu économique aussi riche et dense", a-t-elle ajouté.
Vidéos à la une
Après la victoire du Brexit au Royaume-Uni, vers qui vont se tourner les entreprises installées à Londres ? L'invitée politique d'Arlette Chabot, Valérie Pécresse, espère que la région qu'elle préside, l'Île-de-France, attirera ces investisseurs. "Le sujet est majeur, explique-t-elle, il est de pouvoir être le nouveau Londres".
Politique
Une ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy a récemment confié avoir été harcelée par son chef il y a plusieurs années.
Vidéos Argent/Bourse
La présidente de la région Ile-de-France s'est rendu ce vendredi au poste de commandement de la SNCF pour "remercier tous les agents mobilisés" pour que le lancement de l'Euro se déroule sans encombre. Dans ces locaux, 8 à 10 agents gèrent en temps réel le trafic des différentes lignes. La compagnie ferroviaire assure qu'un train sur 2 circulera sur les lignes B et D du RER pour assurer le déplacement des supporters.
Vidéos Argent/Bourse
La présidente du conseil régional d'Île-de-France Valérie Pécresse a exprimé ce mercredi son souhait de voir les voyageurs pénalisés par les grèves à la SNCF percevoir des compensations financières. "Là où il n'y a pas eu de service minimum, où la loi a été bafouée, où des usagers ont été laissés en rade, il faut qu'il y ait des compensations financières", a déclaré l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur souhaite voir "des formes de remboursement sur le pass Navigo, qui est à 70 euros par an", ajoutant qu'elle en fera la demande à la ministre de l'Environnement Ségolène Royal ce mardi matin.
Vidéos à la une
Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France (Les Républicains), s'est dite ce samedi "très en colère" contre une partie du personnel SNCF, qui "a choisi d'aller jusqu'au bout de la grève" dans une zone déjà sinistrée par les inondations.
Vidéos Argent/Bourse
La présidente du Conseil régional d'Île-de-France Valérie Pécresse déplore le fait que " les agents de la SNCF peuvent continuer leur grève dans une situation d'une aussi grande gravité". "Une grève en ce moment, alors que toute l'Île-de-France est totalement désorganisée et sinistrée, ça ajoute de la galère à la galère", a-t-elle jugé. Elle a déclaré ce jeudi sur BFMTV avoir demandé aux agents de la SNCF "de suspendre la grève dans un esprit de responsabilité et de solidarité" avec les victimes des inondations.
Vidéos à la une
Valérie Pécresse estime que "le service minimum ne suffit pas". Invitée de Laurent Neumann sur BFMTV ce jeudi, la présidente LR de la région Île-de-France s'est dit favorable à une loi prévoyant "le service maximum aux heures de pointe quand on fait grève" afin "d'empêcher que quelques entreprises puissent prendre en otage l'ensemble de l'économie française".
Vidéos Argent/Bourse
Invitée de BFM Politique dimanche, Valérie Pécresse a critiqué le déplacement de Manuel Valls en Israël. Selon la présidente Les Républicains de la région Ile-de-France, le Premier ministre est déjà en campagne et "obsédé par sa rivalité avec Emmanuel Macron". Ce déplacement est pour elle malvenu en période d'instabilité sociale.
Vidéos à la une
Une semaine après l'affaire Denis Baupin, 17 ex-ministres dénoncent le sexisme en politique, à travers une tribune publiée dans le Journal du Dimanche. Interrogée par LCI, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, propose une série de mesures pour lutter contre le harcèlement sexuel en politique.
Vidéos à la une
Invité du "Oui/Non" ce lundi sur LCI, le député PS Christophe Caresche s'est exprimé sur les premiers mois de Valérie Pécresse à la tête de la région Île-de-France. "Les choix qu'elle a fait jusque-là vont dans le bon sens" déclare-t-il avant d'ajouter : "Par moment, l'alternance a du bon".
Vidéos à la une
Valérie Pécresse, invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a jugé que "la politique des transports en grande couronne était un échec". "Dans mon projet, il y aura un plan '1.000 bus' pour la grande couronne, qui sera présenté le 30 mars au syndicat des transports d'Île-de-France", a-t-elle affirmé. Selon elle, ce plan 1.000 bus ne suffira pas. Il faudra également développer des places de parking et reprendre les travaux sur les routes. "On peut faire des voies dédiées pour les transports en commun et le covoiturage", a-t-elle proposé.
Vidéos à la une
La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, a exprimé son inquiétude face à un probable recul sur la loi Travail. "Je crois que les Français en ont marre de ces marches arrière en permanence", a-t-elle déclaré. Pour elle, "aujourd'hui, l'innovation, l'intelligence et la créativité viennent par le bas". "La négociation doit être décentralisée au plus près du fonctionnement de l'entreprise", a-t-elle préconisé, pour éviter à la France "de s'engager dans une impasse".
Vidéos à la une
Invitée de LCI ce mardi, la présidente de la région d'Île-de-France Valérie Pécresse soutient totalement la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024. Elle espère un élan d'emploi et de développement des infrastructures. "Les JO d'accord, mais les transports d'abord" a-t-elle insisté.
Vidéos à la une
Valérie Pécresse a annoncé qu'elle démissionnait de son mandat de députée des Yvelines sur BFMTV ce mardi. La présidente de la région Ile-de-France, élue en décembre dernier a déclaré: "J'ai décidé de prendre mes responsabilités et donc je démissionne officiellement de l'Assemblée nationale". Une promesse qu'elle avait faite pendant la campagne des régionales, afin que sa région devienne une "fabrique des nouvelles pratiques politiques et dans les pratiques je pense qu'il y a le non-cumul".
Vidéos à la une
Invitée du Grand jury sur LCI, la présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse a pointé la gestion du gouvernement des prises de position de Christiane Taubira sur la déchéance de la nationalité. "Pour Delphine Batho ou Arnaud Montebourg, le gouvernement a eu beaucoup moins d'états d'âme à rappeler cette règle de cohérence du travail d'équipe", a-t-elle expliqué
Vidéos à la une
Invitée dimanche du Grand jury sur LCI, la présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse s'est prononcée pour la criminalisation du fait de partir faire le Jihad depuis la France. "Une mère qui ne dénonce pas son fils parti faire le Jihad est complice d'un délit", a-t-elle ajouté
Vidéos à la une
Invitée du Grand jury sur LCI, la présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse a rendu hommage à Nicolas Sarkozy pour avoir "remis en ordre le parti des Républicains". Elle estime toutefois que l'ancien chef de l'Etat doit "faire un inventaire" de son quinquennat, dans la perspective d'une éventuelle candidature à la primaire du parti pour la présidentielle, afin de "reconquérir" les Français.
Vidéos à la une
Invitée du Grand jury sur LCI, la présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse a expliqué vouloir que les régions puissent prendre la main sur des sujets comme Pôle Emploi et l'apprentissage. "Je souhaiterai qu'on gomme cette barrière des 25 ans qui empêche un salarié en reconversion de faire une formation en apprentissage", a-t-elle expliqué.
Vidéos à la une
Valérie Pécresse des Républicains a été élue vendredi à la tête du Conseil régional d'Ile-de-France pour un mandat de six ans. La nouvelle présidente s'est exprimé devant de nombreux journalistes. "Cela fait onze ans que je suis conseillère régionale. C'est un long chemin, un long parcours. Je veux faire de l'Ile-de-France la fabrique de nouvelles pratiques politiques. Je la veux conquérante, exemplaire, réconciliée. Je veux qu'on gère mieux l'argent du contribuable. Et je veux surtout qu'on tienne nos engagements et nos promesses", a-t-elle déclaré.
Vidéos à la une
Xavier Bertrand (LR), en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Hervé Morin (UDI), en Normandie. Valérie Pécresse (LR), en Île-de-France. Quelques jours après leur victoire aux élections régionales, les trois anciens candidats ont commencé par démissionner de leurs précédents mandats. Hervé Morin ne sera plus député de l'Eure. Valérie Pécresse renonce à son siège dans les Yvelines et Xavier Bertrand au sien dans l'Aisne. Désormais, place au terrain pour les trois nouveaux présidents de régions. Tous sentent la nécessité de ne pas décevoir.
Vidéos à la une
Ambiance électrique lors des Questions au gouvernement, mardi, lorsque Claude Goasguen, le député-maire du XVIe arrondissement de Paris, a dénoncé l'attitude de Claude Bartolone envers Valérie Pécresse lors des élections régionales en Île-de-France. Le député de Seine-Saint-Denis avait accusé la candidate Les Républicains de défendre "en creux" les banlieues favorisées de l'Île-de-France et "la race blanche". "Nous avons subi deux affronts pendant cette campagne électorale, Monsieur le Premier ministre, a lancé le député Les Républicains. Un homme éminent de la République a osé proférer des injures graves à l'égard d'une candidate. Ces propos sont une incitation à la haine raciale !" Manuel Valls n'a pas souhaité répondre frontalement à la question : "Ce que les Français ne veulent plus, c'est de ce genre de polémiques, a-t-il expliqué. Elles sont derrière nous. Claude Bartolone est président de l'Assemblée nationale et j'invite les uns et les autres à respecter les institutions et à oeuvrer pour les Français. Je renouvelle mon soutien et ma confiance en Claude Bartolone."
Vidéos à la une
Valérie Pécresse a remporté de justesse les élections régionales, au second tour face à la liste de Claude Bartolone. Au siège des deux partis, entre joie, déception et indécision, la soirée a été difficile. Le candidat du parti socialiste a reconnu sa défaite et a souhaité bonne chance à son adversaire. L'ancienne ministre de l'Éducation a quant à elle rendue hommage à son mentor, Jacques Chirac.
Société
Alors que la nouvelle présidente de l’Ile-de-France a annoncé le déploiement prochain d’un "bouclier de sécurité" autour de la région, les internautes se sont, eux, amusés à l’imaginer.

Pages

Publicité