Conso
A priori oui, mais il peut toutefois il y avoir des exceptions, notamment si vous importunez vos voisins. Explications. 
Vidéos Argent/Bourse
Loïc Le Meur, entrepreneur, fondateur de la plateforme Leade.rs, était l'invité de 12h l'Heure H, du mardi 10 mai 2016. - 12h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos à la une
Jean-Jacques Bourdin recevait mercredi matin Marine Le Pen sur BFMTV et RMC. Il lui a demandé ce qu'elle pensait de l'utilisation de la torture au sujet d'un rapport américain sur les pratiques de la CIA. "Moi je crois que les gens qui s'occupent des terroristes et accessoirement de leur tirer des informations, lorsque ces informations leur permettent de sauver des vies civiles, sont des gens qui sont responsables. S'il y a des abus c'est aux Etats-Unis de le déterminer", a-t-elle commenté. "Il peut y avoir des cas, comme quand une bombe doit exploser dans une heure ou dans deux heures et, accessoirement peut faire des victimes civiles, où il est utile de faire parler la personne pour savoir où est la bombe avec les moyens qu'on peut", a-t-elle ajouté.
Vidéos à la une
Francis Rocard, responsable du programme Rosetta au Centre national d'études spatiales (CNES) était sur le plateau de BFM Story. Au lendemain de son arrivée sur la comète Tchouri, les responsables de la mission Rosetta ont pu évaluer ce jeudi la situation de Philae. Bien qu'il soit en état de fonctionner, le robot se "trouve sur une pente fortement inclinée" et dans une zone qui ne permet pas une bonne recharge de ses batteries. L'Agence spatiale européenne s'inquiète de cette situation qui empêche l'utilisation de la foreuse pour effectuer les prélèvements d'échantillons dans le sol.
Vidéos à la une
Le face à face a opposé Valérie Rabault, députée socialiste de Tarn-et-Garonne, rapporteure du Budget à l'Assemblée nationale et Hervé Gaymard, député UMP de Savoie. Trois jours après le drame, la tension est toujours palpable. Le décès de Rémi Fraisse, 21 ans, dans des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre au barrage de Sivens dans le Tarn, a suscité des réactions violentes, y compris dans l'arène politique. Le jeune homme aurait été tué dans une explosion, mais l'enquête doit encore déterminer si elle a été causée par les forces de l'ordre. Valérie Rabault dénonce "l'instrumentalisation de la mort du manifestant pour défendre un combat ou des idées".
Vidéos à la une
Dominique Rizet, spécialiste police justice de BFMTV était sur le plateau de BFM Story. Le procureur confirme que c'était une grenade offensive qui a causé la mort de Rémi Fraisse. Des traces de TNT, explosif utilisé dans les grenades des gendarmes, ont été retrouvées sur les vêtements du jeune manifestant. Par conséquent, Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a suspendu l'utilisation des grenades offensives.
Publicité