Une sculpture en forme de pénis géant qui flotte dans les airs d'Auckland fait scandale en Nouvelle-Zélande.

Après le scandale du plug anal installé place Vendôme à Paris, c’est au tour d’une œuvre de l’artiste Gregor Kregar de créer la polémique dans la plus grande ville de Nouvelle -Zélande.

Lire aussiLa sculpture polémique de la Place Vendôme a été saccagée

La sculpture en aluminium baptisée "Transit Cloud" est suspendue entre deux buildings à Auckland. L’œuvre a été commandée pour 200 000 dollars néo-zélandais soit 130 000 euros par la ville pour égayer le quartier ouvrier de New Lynn, comme le rapporte Le Huffington Post.

Un nuage ou un phallus ?

Pour les badauds, il s’agit bien d’un sexe masculin, pour son créateur, c’est un simple nuage. Gregor Kregar affirme en effet qu’il n’avait pas du tout l’intention de donner un aspect phallique à sa sculpture. Il précise que son œuvre prendra un aspect différent une fois que les 50 mètres de néons dont l'installation est prévue pour plus tard éclaireront l’intérieur de sa sculpture.

"Les gens aiment mentionner ce genre de choses. Techniquement tout peut être phallique, comme un arbre, un lampadaire" a confié l’artiste à l’agence australienne Fairfax Media. Et il a ajouté: "j’ai étudié l’art et le dessin pendant de nombreuses années et je ne suis jamais tombé sur un phallus fait de milliers de triangles et long de six mètres".

Cette œuvre fait écho à "Tree" de Paul McCarthy, qui représentait un sapin de noël pour certains et un plug anal pour d’autres. L’œuvre controversée avait été vandalisée en octobre dernier.

Vidéo à voir : Une structure place Vendôme fait scandale