Vidéos A la une
Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Francis Duseux, président de l'UFIP (Union française des industries pétrolières) a admis que les stocks de réserves stratégiques avaient été entamés depuis deux jours alors que la pénurie de carburant s'amplifie. "Chaque jour, on ponctionne l'équivalent d'un jour de consommation", a indiqué Francis Duseux. "Donc, au pire, si la situation restait très tendue, on ferait ça pendant trois mois", a ajouté le président de l'UFIP, précisant que tout est fait "sous l'entier contrôle de l'État".
Vidéos A la une
Le président de l'Union française des industries pétrolières Francis Duseux a assuré lundi dans BFM Story sur BFMTV qu'"il n'y a pas de pénurie d'essence", mais seulement "des situations tendues", surtout dans le nord et l'ouest de la France. "La situation s'est améliorée, avec l'aide des pouvoirs publics, parce qu'on a débloqué certains dépôts", a-t-il expliqué. Mais selon Francis Duseux, le comportement de panique des automobilistes risque de vraiment provoquer une pénurie. "La demande dans certaines stations a été multipliée par trois", a-t-il souligné.
Vidéos A la une
Emmanuel Lechypre revient dans sa chronique éco quotidienne sur la hausse des prix des carburants, qui vont augementer de 6 à 8,5 centimes d'ici à 2016, selon l' Union française des industries...
Publicité