Revue du web
Avec Atlantico
Alors qu'Hervé Morin et Maurice Lacroix ont annoncé la création prochaine d'un nouveau parti centriste pour soutenir François Fillon, l'UDI de Jean-Christophe Lagarde joue la montre avant de se positionner clairement dans cette présidentielle. Une attitude qui pourrait coûter cher au centre.
Revue du web
Avec Atlantico
Alors qu'Hervé Morin et Maurice Lacroix ont annoncé la création prochaine d'un nouveau parti centriste pour soutenir François Fillon, l'UDI de Jean-Christophe Lagarde joue la montre avant de se positionner clairement dans cette présidentielle. Une attitude qui pourrait coûter cher au centre.
Revue du web
Avec Atlantico
L'UDI comme le MoDem ont misé sur Alain Juppé et se sont rangés derrière lui, persuadés qu'il gagnerait la primaire. A l'issue du premier tour, tout portait à croire que François Fillon allait l'emporter, pourtant. Une situation susceptible d'ouvrir la voie à une candidature Bayrou mais qui, dans l'absolu, ne favorise pas forcément le centre.
Vidéos A la une
Sophie Auconie a été élue à 96.61% des voies à la présidence de l'UDI d'Indre-et-Loire. Elle succède ainsi à Christophe Bouchet.
Politique
Invité sur le plateau de l'émission "Territoires d’Info", diffusée sur Public Sénat, l’ancien ministre de l’Ecologie est revenu sur sa pneumonie qui l’a contraint à abandonner la politique.
Vidéos A la une
Hervé Morin, le président UDI de Normandie, est venu commenter mardi sur BFMTV la pénurie d'essence dont souffre particulièrement sa région. Le député de l'Eure pense qu'il "y a des risques de détournement de trafic du Havre vers Anvers, qui est le grand port concurrent, pour un certain nombre d'entreprises exportatrices qui se disent si ça se passe mal en France, on va aller à Anvers".
Vidéos A la une
"On n'est pas suffisamment nombreux pour déposer une motion de censure de gauche", a affirmé Aurélie Filippetti ce mardi sur BFMTV, après la décision du gouvernement de recourir au 49.3 pour faire passer la loi Travail à l'Assemblée. Néanmoins, la député PS de Moselle a laissé la porte ouverte à un vote de députés de gauche pour le "texte déposé par les Républicains et l'UDI". La discussion devrait intervenir dans la journée de mercredi et sera le fruit d'une "décision collective". "On n'a pas de leçon à recevoir si on vote avec la droite", a rétorqué la proche des frondeurs à ceux qui pourraient l'accuser d'oublier ses convictions politiques.
Vidéos Argent/Bourse
Le député UDI Jean-Christophe Lagarde a jugé mardi qu'il fallait "oser" dire que "ça va mieux" alors que plus d'un million de Français supplémentaires émargent à Pôle emploi depuis quatre ans. "On assiste dans votre majorité au concours Lépine des mauvaises idées", a-t-il ajouté quelques minutes avant l'ouverture des débats à l'Assemblée autour du projet de loi Travail.
Vidéos A la une
Invité de LCI, Jean-Christophe Lagarde, revient sur la visite de Manuel Valls à Vaulx-en-Velin où il a présenté son projet de loi "égalité et citoyenneté". Pour le président de l'UDI, c'est à l'éducation nationale de revoir sa copie, afin de garantir l'égalité pour tous.
Vidéos A la une
Invitée de LCI Soir, pour commenter l'actualité politique, la porte-parole de l'UDI Chantal Jouanno est revenu sur la décision des militants de ne pas participer à la primaire de la droite. Elle a estimé que les leaders du parti Les Républicains, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon, n'ont engagé aucune discussion.
Vidéos A la une
Les adhérents de l'UDI se sont prononcés à 66,56% contre une participation à la primaire de la droite, en l'absence d'un accord avec le parti Les Républicains, selon les résultats d'une consultation interne annoncés dimanche. Le président avait appelé à voter en ce sens, suite à l'absence d'accord politique.
Vidéos A la une
Les militants de l'UDI ne veulent pas d'une participation du parti centriste à une primaire de la droite et du centre organisée par le parti Les Républicains. Invités à se prononcer dimanche, ils ont votés "non" à 66,56%.
Vidéos A la une
Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, a expliqué dimanche sur BFMTV pourquoi les adhérents de son parti avaient choisi de ne pas participer à la primaire de la droite. "Nous sommes toujours ouverts à la discussion mais sommes définitivement fermés à toute forme soumission", a-t-il déclaré.
Vidéos A la une
L'ÉDITO POLITIQUE. La primaire de la droite et du centre approche à grands pas et les militants de l'UDI ont jusqu'à samedi pour se prononcer sur la participation, ou non, de leur parti à cette primaire. Seulement, leur président, Jean-Christophe Lagarde, les a appelé, à la surprise générale, à voter "Non". Arlette Chabot tente d'expliquer cette position.
Vidéos A la une
"Globalement mon sentiment c'est que nos services ont fonctionné comme il fallait", a déclaré le député UDI Meyer Habib jeudi à la sortie du Bataclan où il s'est rendu avec la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de Paris et Saint-Denis. "A partir du moment où les forces sont arrivées il n'y a eu aucune nouvelle victime", a-t-il ajouté après avoir rencontré les forces de l'ordre qui sont intervenues le 13 novembre, la BRI, le Raid et la police.
Vidéos A la une
Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI souhaite se porter candidat à la primaire mais Hervé Morin ne l'entend pas de cette oreille.
Vidéos A la une
Vincent Ledoux maire de Roncq, nous présente ses motivations pour sa candidature en qualité de député pour Les Républicains
Vidéos A la une
PARIS - 8 fév 2016 - Le député de l'opposition Charles de Courson (UDI) n'a pu s'empêcher de pleurer à la tribune de l'Assemblée en évoquant son grand-père, un député lui aussi mort dans un camp nazi, et son père résistant. Il a expliqué qu'il n'aurait pu voter l'inscription de la déchéance de nationalité telle qu'elle était prévue dans le texte initial du gouvernement. "Voter pour ce texte c'était trahir la mémoire de mon grand-père mort à Neuengamme", a-t-il expliqué la voix brisée. En revanche, il a décidé de voter la nouvelle version. Mais il aurait préféré une mesure d'indignité nationale.
Vidéos A la une
Jean Christophe Lagarde était sur BFMTV ce vendredi. Le président de l'UDI s'est exprimé sur la prolongation de l'état d'urgence ainsi que sur la réforme constitutionnelle. Selon lui, "la menace que nous vivons est durable", mais "on ne peut pas vivre dans un état d'urgence permanent, il faut adapter notre arsenal législatif". Il a expliqué que "le contrôle parlementaire", qu'il voudrait constitutionnaliser, servirait à "vérifier qu'il n'y a pas une dérive politique lorsqu'un état d'urgence est mis en place". Pour pouvoir "donner des garanties aux citoyens" dans le cadre de l'état d'urgence, il a détaillé les trois mesures que souhaite son parti. Tout d'abord, un "contrôle des parlementaires institutionnalisé, que ce ne soit pas au choix du pouvoir exécutif". Ensuite que l'état d'urgence "ne puisse pas aller au-delà de quatre mois sans qu'on repasse devant le parlement. Enfin "qu'il ne puisse pas y avoir de dissolution nationale au moment où il y a un état d'urgence, parce qu'un chef de l'Etat qui voudrait faire un mauvais coup pourrait tenter ce genre de manoeuvres", a-t-il ajouté.
Vidéos A la une
A droite comme à gauche, il semble très difficile d'adopter une position commune sur la déchéance de la nationalité. Invité vendredi dans Parlement hebdo, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a approuvé l'idée d'une déchéance "à tous les Français. On me dit que ça va créer des apatrides mais pardon, on en a le droit !". Autre mesure prônée par le député de Seine-Saint-Denis, frapper "d'indignité nationale" les apprentis djihadistes partis en Syrie et en Irak rejoindre Daech. "Parce que ça nous permettrait de conditionner leur éventuel retour, quand ils souhaitent revenir, de l'encadrer voire de le refuser", a conclu Jean-Christophe Lagarde.
Vidéos A la une
OEIL DU WEB. Le débat fait rage au sein de la classe politique : la déchéance de nationalité pour les binationaux. Droite, gauche, centre... qui vote pour, qui vote contre ? Une équipe du Monde s'est penchée sur le dossier.
Vidéos A la une
"C'était un nom qui était revenu bien avant les attentats du Bataclan, Charaffe al Mouadan était l'un de ceux, pour ne pas dire le principal, qui était parvenu à entraîner les autres", a expliqué Jean-Chrsitophe Lagarde, maire de Drancy et député UDI, de Seine-Saint-Denis. Le français Charaffe al Mouadan, un combattant de l'Etat islamique lié à Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris, a été tué en Syrie, a déclaré mardi, le colonel américain Steve Warren, porte-parole de la coalition anti-Daech. Le jihadiste était un ami de l'un des kamikazes du Bataclan Samy Amimour.
Vidéos A la une
Entretien avec Alexis-Olivier Sbriglio, journaliste à TV8 Mont-Blanc sur la victoire de Laurent Wauquiez aux élections régionales 2015 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Vidéos A la une
Coup de projecteur sur Laurent Wauquiez, de la liste LR-UDI-MODEM dans le cadre de sa victoire aux élections régionales dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Vidéos A la une
Le conseiller de Paris (LR), conseiller régional Île-de-France, Pierre-Yves Bournazel, était l'invité de LCI. "Y'en a marre des blablas, ça nourrit le discours du Front national", a-t-il assuré. "Il faut du concret, de l'efficacité que la droite et le centre se mettent au boulot".
Vidéos A la une
Focus sur les résultats du premier tour des élections régionales dans la région Auvergne-Rhône-Alpes avec les explications d'Alexis-Olivier Sbriglio, journaliste de TV8 Mont-Blanc.
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/hgwkhwGb . Interview de Bruno ...
Vidéos A la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/RSHaWJJI . Résumé des résultats du ...
Vidéos A la une
Réaction de Laurent Wauquiez, tête de liste Les Républicains-UDI-MoDem, sur les propos d'Antoine Vieillard qui affirme que le MoDem est sous représenté en Haute-Savoie.
Vidéos A la une
Interview de Michel Canévet, sénateur (UDI) du Finistère sur la participation très minoritaire des candidats centristes dans la liste d'union du centre et de la droite en Bretagne.

Pages

Publicité