Vidéos A la une
Mercredi, le journaliste Jean-Jacques Bourdin, interviewant Gilles Kepel, assimile avec son "repli identitaire", le FN à Daech. La présidente du parti réagit alors au quart de tour et tweet des images violentes de propagande du groupe État islamique. Ses proches, gênés, tentent de justifier son action, quand le gouvernement, par la voix de Bernard Cazeneuve, dénonce "une abomination". Il aura fallu que la mère de James Foley, le journaliste décapité par Daech en 2014, intervienne pour qu'une des photos soit retirée...
Publicité