Politique
Le président de la République a récemment fait son "mea culpa" en confiant qu’il regrettait d’avoir supprimé la hausse de la TVA projetée par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, au cours des premiers mois de son quinquennat.
Publicité