Vidéos A la une
Antisémite, fanatique, mégalo, qui était vraiment Mehdi Nemmouche ? Le petit délinquant devenu jihadiste n'est pas seulement l'auteur présumé de la tuerie de Bruxelles, il était aussi le geôlier des otages français en Syrie surnommé "Abou Omar le cogneur". Nous sommes allés à la rencontre de ceux qui ont croisé sa route, Maxime, le jihadiste normand qui a combattu avec lui, et Soulifa Badaoui son ancienne avocate.
Vidéos A la une
L'un des avocats de Mehdi Nemmouche, le suspect de la tuerie de Bruxelles, a annoncé ce jeudi, après la décision prise par la justice française de sa remise à la Belgique, que celui-ci allait "certainement" se pourvoir en cassation. "L'argument qu'il avait soulevé la dernière fois était qu'il demandait des garanties avant d'accepter d'etre remis à la Belgique. Il estime peut-être ne pas avoir obtenu gain de cause sur ce sujet", a indiqué Me Jean-Paul Mopo Kobanda.
Vidéos A la une
Retour sur l'affaire de la tuerie de Bruxelles survenue le 24 mai dans la capitale belge. Après son arrestation, Mehdi Nemmouche a été incarcéré à la maison d'arrêt de Bois d'Arcy en région parisienne. Nous avons retracé le parcours de l'homme qui est soupçonné d'avoir tué 4 personnes au Musée juif de Bruxelles, de Tourcoing à la Syrie en passant par Marseille où il a été interpellé avec le témoignage du douanier qui l'a arrêté.
Vidéos A la une
Alors que l'interpellation de Mehdi Nemmouche, principal suspect dans la tuerie de Bruxelles, a remis en lumière la radicalisation islamiste à l'intérieur des prisons, BFMTV a interrogé des détenus, pour connaître leur point de vue sur ce phénomène, et savoir ce qu'il se passe entre les murs des maisons d'arrêt.
Vidéos A la une
Thierry Mariani, député UMP des Français de l'étranger, Pierre Botton, président fondateur de l'association "Prisons du coeur", et Dominique Rizet, spécialiste police-justice de BFMTV, étaient sur le plateau de BFM Story.
Vidéos A la une
De la délinquance au Jihad. C'est ce qui semble être l'itinéraire de Mehdi Nemmouche, ce Français de 29 ans, interpellé vendredi, par hasard, dans un bus à Marseille en provenance de Bruxelles. Il fait figure de principal suspect dans la tuerie du Musée juif de Bruxelles. Condamné à 7 reprises pour des faits de délinquance, il se serait radicalisé en prison. Son ancienne avocate Soulifa Badaoui était sur RMC. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité.
Vidéos A la une
Le Français au "profil jihadiste", suspecté d'être à l'origine de la tuerie au Musée Juif de Bruxelles et arrêté en France vendredi, se serait radicalisé en prison. Délinquant multirécidiviste, il a été condamné à sept reprises. C'est lors de son dernier séjour en prison qu'il s'est illustré par son "radicalisme religieux". Comment la prison peut-elle entraîner une telle radicalisation?
Vidéos A la une
La ministre belge de l'Intérieur a déclaré dimanche a souligné le "phénomène inquiétant pour l'ensemble de nos pays européens" des "ressortissants nationaux européens" qui "partent en Syrie et peuvent incarner une menace terroriste pour les pays dont ils sont issus". "Nous sommes face à une menace collective", a-t-elle ajouté lors d'une déclaration conjointe avec Bernard Cazeneuve à Paris.
Vidéos A la une
Mehdi Nemmouche, soupçonné d'être le tueur du Musée juif de Bruxelles, s'est radicalisé au cours de séjours successifs en prison, a déclaré dimanche le procureur de la République de Paris. L'homme, condamné à sept reprises et incarcéré cinq fois, notamment à Lille et à Toulon, "s'était illustré par son prosélytisme extrémiste et l'appel à la prière collective en promenade", a précisé François Molins.
Vidéos A la une
Deux personnes ont été interpellées dimanche en Belgique dans le cadre de l'enquête sur l'homme arrêté en France et soupçonné d'être l'auteur de la tuerie au musée juif de Bruxelles, a annoncé le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw. "Une intervention a été menée dimanche matin dans la région de Courtrai et deux personnes sont actuellement entendues par la police", a indiqué le magistrat.
Publicité