Vidéos A la une
DACHAU (Allemagne) - 29 avril 2015 - C'est un vol qui avait choqué l'Allemagne, tout comme les familles des déportés qui y subirent de terribles souffrances. En novembre 2014, une partie du portail du camp de concentration de Dachau, en Bavière avait été dérobée. Cette partie qui portait la cynique inscription "Arbeit macht frei" - "le travail rend libre". A l'occasion du 70ème anniversaire de la libération du camp par les troupes américaines le 29 avril 1945, un forgeron bavarois en a élaboré une réplique exacte. Dimanche 3 mai, Angela Merkel participera aux commémorations officielles de la libération de Dachau. Premier camp ouvert par les nazis après leur arrivée au pouvoir en 1933, il a été le lieu de terreur pour 200.000 déportés pendant la guerre. Près de 40.000 d'entre eux y périrent.
Vidéos A la une
NUREMBERG - 22 nov 2014 - 133.000 euros. C'est le prix qu'un collectionneur anonyme a été prêt à débourser pour acquérir cette aquarelle lors d'une vente aux enchères à Nuremberg. Rien d'exceptionnel dans cette représentation de l'hôtel de ville de Munich. Seule la signature attire l'attention : Adolf Hitler en serait l'auteur. Serait car un doute subsiste sur l'authenticité du paraphe. A en croire pourtant les deux vendeuses, deux soeurs qui ont hérité la toile de leur grand-père, aucune ambiguïté. Elles en veulent pour preuve l'acte de vente de 1916 ainsi qu'une attestation plus tardive d'un aide de camp du dictateur . Hitler qui avait tenté une carrière d'artistes a réalisé plusieurs scènes de cartes postales dans ses jeunes années. Les grandes maisons d'enchères refusent en général de les proposer à la vente.
Publicité