Vidéos A la une
Dans le cadre de son plan de redressement, le spécialiste du nucléaire Areva, en difficulté financière, a annoncé ce jeudi qu'il allait supprimer 5.000 à 6.000 emplois dans le monde, dont 3.000 à 4.000 en France. C'est une première pour le groupe public. Sur les sites de Tricastin et de la Hague, les salariés s'attendaient à des suppressions de postes, mais pas de cette ampleur là. La direction affirme vouloir privilégier les départs volontaires et départs anticipés à la retraite. Le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a promis zéro licenciement.
Vidéos A la une
Dans l'émission Bourdin Direct, Pascal Durand a tenu à insister sur l'importance du pouvoir du lobby nucléaire. "J'ai jamais vu une propagande plus forte que celle du lobby nucléaire dans ce pays. Cela fait des années que l'on nous ment sur la sureté du nucléaire", a dénoncé le secrétaire national...
Vidéos A la une
"A force de faire des promesses inconsidérées, on finit un jour par se les reprendre dans la figure", a commenté Henri Guaino à propos de l'infraction d'une douzaine de militants Greenpeace ayant tenté de s'introduire dans la centrale nucléaire de Tricastin.
Publicité