Société
 Le juge des affaires familiales du tribunal de Valenciennes a refusé à deux couples de parents d'appeler leur nouveau-né "Fraise" et "Nutella", au nom de l'intérêt des enfants.
Publicité