Emploi - Retraite
Une enquête du ministère du Travail, transformée en infographie par le magazine Paris Match, revient sur les professions qui chôment le moins le dimanche. En voici le top 10.  
Politique
La maire de Paris a récemment affirmée que le ministre de l’Economie s’était mal comporté à son égard dans le dossier du travail dominical. Plus de détails.
Société
Valérie Trierweiler est sortie de son silence dimanche pour commenter la loi Macron sur Twitter. Une initiative qui a lui a valu les moqueries des internautes. Découvrez ce qu’elle a écrit.
Vidéos A la une
Il ne fallait pas l'énerver. "Je suis fatiguée que l'on vienne me dire ce que doit être mon dimanche !" commence la députée Colette Capdevieille samedi matin dans l'hémicycle alors que l'examen de l'article 80 sur le travail du dimanche vient de commencer. "On me parle de spiritualité..." (Marc Le Fur vendredi soir), de vie culturelle, on va bientôt m'écrire dans des amendements ce que doit être mon lundi, mon mardi, mon mercredi, mon jeudi ?" s'agace la députée des Pyrénées-Atlantique. Elle dénonce un "débat très parisien", "J'ai entendu qu'aller au marché bio c'est tout à fait convenable, au musée c'est très bien, ouvrir les bibliothèques c'est formidable mais ces ploucs de province eux ils vont dans les jardineries et ce ne serait pas bien ? J'en ai assez d'être considérée comme telle !" "C'est une vision très réductrice". Et de prévenir : "On va bientôt nous dire quel film regarder, que visiter et je trouve ça un peu dangereux". Elle a été applaudie et citée par Bruno Le Roux juste après.
Vidéos A la une
Vendredi soir, lors de l'examen en séance publique du projet de loi Macron, le député socialiste de Paris Pascal Cherki a critiqué Emmanuel Macron, qu'il a accusé de ne pas écouter suffisamment les syndicats mais plutôt "Sefora, les galeries Lafayette, LVMH". >> Revivez la journée de débat dans l'hémicycle
Vidéos A la une
Onzième journée de débats dans l'hémicycle pour le projet de loi Macron. Les députés ont examiné les dispositions sur l'extension du travail dominical. Benoît Hamon, le député socialiste des Yvelines, estime qu'il faut inscrire dans la loi un seuil de compensation pour les futurs travailleurs du dimanche. >> Revivez la journée de débats dans l'hémicycle.
Vidéos A la une
"Ce texte n'est pas l'abolition des règles." Emmanuel Macron défend vendredi dans l'hémicycle son projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques. Ce dernier prévoit l'extension du travail dominical à 12 dimanches maximum par an. Face à l'opposition des députés frondeurs, le ministre de l'Économie met en avant le dialogue social : "Sans accord, pas d'ouverture". "Le doublement, il est quasiment mortel dans les centre-villes", ajoute Emmanuel Macron, qui estime que mettre dans la loi une telle compensation pour les salariés serait néfaste. >> Revivez le débat dans l'hémicycle
Vidéos A la une
Les députés examinent vendredi en séance publique le projet de loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques. Jean-Frédéric Poisson, le député UMP des Yvelines, explique l'opposition de son groupe à l'extension du travail dominical. Selon lui, le débat met en jeu "trois libertés" : la liberté de commercer, la liberté de travailler, la liberté de consommer. "La question est de savoir dans quel ordre on les met." S'agissant des compensations, Jean-Frédéric Poisson rappelle que "le doublement du salaire ne figure pas dans le texte de la loi". Par ailleurs, l'élu UMP estime que les salariés auront du mal à refuser de travailler le dimanche puisqu'il existe "un lien de subordination" entre un travailleur et son patron. "La notion de volontariat est réduite." >> Vivez le débat dans l'hémicycle Maxence Kagni
Vidéos A la une
Thierry Mariani, député UMP des Français de l'étranger, était l'invité de Nathalie Levy dans News & Compagnie sur BFMTV. Un décryptage original de l'actualité du jour avec le Zap de Tatianna Renard-Barzach et le Billet d'Emmanuel Lechypre.
Vidéos A la une
Thierry Pech, directeur général de Terra Nova et Nicolas Bouzou, économiste, directeur du Cabinet de conseil Asteres, étaient sur le plateau de BFM Story. Baisse de prix, création d'emplois, activité supplémentaire... Le projet de loi Macron présenté ce mercredi 10 décembre en Conseil des ministres, promet de "libérer le potentiel inexploité de croissance et d'activité" de l'économie. Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron a affirmé que le texte produira des effets concrets pour les ménages et les entreprises dès "l'été prochain". Mais le gouvernement ainsi que les professionnels restent prudent sur ses retombées. Alors quel sera l'impact réel de la loi Macron sur la croissance ?
Vidéos A la une
Une fois n'est pas coutume, un ministre est venu présenté son projet de loi aux députés socialistes avant de passer en conseil des ministres. Objectif pour Emmanuel Macron, mardi : faire de la pédagogie et apaiser ainsi les tensions que sa loi "pour la croissance et l'activité" déclenche dans la majorité. Sans succès, à ce stade, du côté des frondeurs qui dénoncent la volonté du ministre d'étendre le travail du dimanche. Ils voteront contre le texte si celui-ci n'est pas modifié. Par François Goulin avec Jean-Baptiste Daoulas.
Vidéos A la une
Le débat sur le travail le dimanche connaîtra-t-il une fin heureuse ? Pour le moment, les divergences restent fortes, et c'est Emmanuel Macron qui relance la discussion. Le ministre de l'Economie a en effet présenté devant la presse une " ordonnance " dans laquelle il diagnostic différents problèmes à notre pays et présente ses solutions pour les surmonter. Parmi ceux-ci, il propose de libéraliser le code du travail en offrant la possibilité à certains magasins d'ouvrir le dimanche sous certaines conditions. Il n'en fallait pas moins pour faire sortir la commerçante Claire O'Petit de ses gonds ! " Il n'y a pas que les étudiants que cela concerne ! Cela entraîne de faire venir tout une chaîne d'autres personnels qui ne peuvent pas forcement venir travailler le dimanche ! C'est discriminatoire ! " s'exclame-t-elle.
Vidéos A la une
Martine Aubry juge "dramatique" que soit reposé le débat du travail du dimanche. "C'est la négation de ce que je dois penser comme femme politique de gauche", a dit la maire de Lille vendredi lors d'une conférence de presse. "Jamais le fait d'ouvrir ouvrir 7/7 n'a ramené de pouvoir d'achat", estime la socialiste pour qui les seuls endroits où ça se discute sont les zones touristiques. "Si on considère que l'objectif c'est de consommer, consommer, consommer, ce n'est pas mon modèle", a-t-elle asséné.
Vidéos A la une
Pour convaincre le nouveau gouvernement de Manuel Valls doit obtenir des résultats et cela passe par une accélération du rythme des réformes. Matignon va légiférer par ordonnances sur certains articles de la loi croissance et pouvoir d'achat, mais peut-être aussi sur le travail du dimanche. Ce qui n'est pas du goût des parlementaires... Jérémie Hartmann et Elisa Bertholomey
Vidéos Argent/Bourse
Le 3 janvier, Nicolas Doze est revenu sur la loi concernant le travail du dimanche, sur BFM Business. Chaque matin, dans Good Morning Business, Nicolas Doze débriefe l'actualité sur BFMBusiness,...
Vidéos A la une
Emmanuel Lechypre revient dans sa chronique éco quotidienne sur le travail du dimanche. Michel Sapin a expliqué qu'il n'était "pas question que l'on grignote par petits morceaux le repos dominical qui est un élément important de la vie des travailleurs en France". Pourtant, l'ouverture des magasins...
Publicité