Vidéos A la une
Yoan Karar, délégué national FO pénitentiaire, a réagi mercredi soir sur BFMTV aux propos de Salah Abdeslam rapportés par son avocat. Le suspect clé des attentats de novembre à Paris aurait évoqué des conditions de "transfèrement musclées". "Nous sommes habitués à avoir ce genre de remarques", a expliqué le syndicaliste. "Je ne peux pas entendre des choses comme cela d'une personne qui a commis de telles atrocités", a-t-il ajouté. "On remarque dans nos établissements pénitentiaires qu'on fait plus du cocooning de détenus et qu'on enlève un peu l'autorité du surveillant", a-t-il déclaré en espérant que "cela n'arrive pas avec monsieur Abdeslam".
Vidéos A la une
Salah Abdeslam, seul survivant des commandos des attentats du 13 novembre, a été transféré de Belgique en France ce mercredi. Si le transfèrement était attendu, il s'est fait dans le plus grand secret par hélicoptère, à la surprise de son avocat français. Présenté aux juges d'instruction, Salah Abdeslam doit être mis en examen et placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis dans des conditions très particulières.
Publicité