Revue du web
Avec Atlantico
Afin d'accélérer les recherches sur l'ADN - difficiles à mener - , le professeur Brian Hanley n'a pas hésité à s'injecter un fragment d'ADN, souhaitant ainsi ouvrir de nouvelles pistes aux scientifiques.
Publicité