Vidéos à la une
L'éventualité d'un divorce avec l'Union européenne est prévue dans le traité de Lisbonne par l'article 50. Il autorise un pays à reprendre "sa liberté" sans avoir à se justifier. Il faut pour cela que l'Etat en informe le Conseil Européen, mais nul ne sait quand les Britanniques entameront cette procédure.
Vidéos Argent/Bourse
Yves-Thibault de Silguy, ancien commissaire européen, responsable des affaires économiques et financières, en charge du passage à l'Euro, était l'invité de 18h l'Heure H, du lundi 27 juin 2016. Il a réagi à la décision de David Cameron de ne pas invoquer l'article 50 du Traité européen de Lisbonne. En effet, le Premier ministre britannique a déclaré aujourd'hui devant la chambre des Communes que Londres ne l'invoquerait pas à ce stade. "Le gouvernement britannique n'invoquera pas l'article 50 pour le moment(...) Telle est notre décision souveraine, et il incombe à la Grande-Bretagne, et à elle seule, de la prendre", a-t-il précisé. Et pour cause, certaines voix européennes s'étaient élevées pour que le gouvernement britannique invoque rapidement l'article 50, suite à la victoire du Brexit. - 18h l'heure H, présenté par Hedwige Chevrillon et Anne-Sophie Balbir, sur BFM Business.
Publicité