Vidéos à la une
Le député PS a défendu mardi devant l'Assemblée nationale la réforme ferroviaire dénonçant "le morcèlement des responsabilités" qui existe actuellement et qui conduit selon lui "à prévoir l'achat de trains qui ne correspondent pas forcément aux quais".
Publicité