Vidéos à la une
Seulement cinq des onze candidats à l'élection présidentielle vont s'affronter pour la première fois ce lundi sur TF1. Jean Lassalle, qui n'est pas convié à ce débat télévisé, juge sur BFMTV cette décision "indigne du pays des droits de l'homme". Pour le député des Pyrénées-Atlantiques, "c'est vraiment faire offense aux Français parce qu'à partir du moment où on accepte qu'il y a des candidats et des sous-candidats, on accepte aussi qu'il y a des citoyens et des sous-citoyens". "C'est tragique dans un moment aussi compliqué de notre histoire", a ensuite déploré l'ex-membre du MoDem.
Vidéos à la une
Elle avait déjà perdu son grand-père et son chien cette année, et maintenant c'est le compagnon à quatre pattes de son copain qui est mort...
Publicité