Vidéos Argent/Bourse
Airbus Group a inauguré ce mardi son nouveau siège social près de Toulouse. Le président Thomas Enders en a profité pour rassurer les salariés britanniques: "La Grande-Bretagne reste membre d'Airbus", selon lui, l'essentiel repose surtout sur la compétitivité.
Vidéos à la une
Le premier vol d'essai d'un A400M d'Airbus depuis le crash en Espagne de samedi a lieu aujourd'hui. Il a décollé de Blagnac pour un trajet de deux heures en direction de Séville. Le patron d'Airbus Military était à son bord pour marquer sa confiance en l'appareil.
Vidéos à la une
Sous décision du ministère de l'Economie et des Finances, l'aéroport de Toulouse-Blagnac, le quatrième le plus important en France, est passé sous pavillon chinois, ce jeudi. Presque la moitié du capital à été cédé par la France ce qui permettra à l'Etat d'empocher environ 300 millions d'euros. Mais cette transaction inquiète les élus locaux.
Vidéos à la une
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse métropole, était en duplex pour BFM Story. Le gouvernement a choisi un consortium chinois pour lui vendre 49,99 % de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Mais les pouvoirs publics resteront majoritaires puisque l'Etat et les collectivités locales détiendront toujours 50,01% du capital. "L'aéroport reste français, c'est l'exploitation commerciale qui est déléguée à une société", selon le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc.
Vidéos à la une
L'aéroport de Toulouse-Blagnac est finalement passé sous pavillon chinois, ce jeudi. La décision a été annoncé par l'Etat après étude des dossiers. Pour le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, on ne pouvait pas refuser le projet à la Chine. "Le premier marché d'Airbus demain, sera la Chine" a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
L'Etat avait lancé un appel d'offres en juillet dernier en vue de céder une partie du capital de Toulouse-Blagnac. Finalement, 49,9% de l'aéroport a été cédé à un consortium chinois. L'annonce a été faite ce jeudi soir par le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. Il précise cependant qu'il "ne s'agit pas d'une privatisation mais bien d'une ouverture de capital dans laquelle les collectivités locales et l'état restent majoritaires avec 50,01 % du capital".
Vidéos à la une
Le point sur la démarche du site de financement participatif Wiseed qui souhaite racheter une fraction de l'aéroport de Toulouse-Blagnac.
Vidéos à la une
Gros plan sur la privatisation de l'aéroport de Toulouse Blagnac qui cause toujours des divisions au sein du monde économique toulousain.
Vidéos à la une
Le point sur les enjeux du rachat des parts de l'Etat dans l'aéroport de Toulouse-Blagnac et la privatisation partielle de l'aéroport.
Vidéos à la une
Le point sur la hausse du trafique nationale et internationale à l'aéroport de Toulouse-Blagnac avec 5% d'augmentation.
Publicité