Vidéos A la une
Un nouveau PDG pour redorer le blason de Toshiba : le conglomérat japonais a choisi Satoshi Tsunakawa, 60 ans, actuel vice-président et ancien dirigeant de la division appareils médicaux. Si sa nomination est validée par les actionnaires en juin, il prendra la relève de Masashi Muromachi désigné dans l'urgence en juillet 2015 en plein scandale de maquillage des comptes. Depuis, Toshiba a opéré un recentrage sur l'énergie et les composants électroniques en cédant de nombreux pans d'activité. Le groupe doit publier ses résultats la semaine prochaine.
Vidéos A la une
Toshiba, le géant japonais du matériel électronique et informatique (au chiffre d'affaires de plus de 47 milliards d'euros) cherche à céder ses activités de PC et appareils électroménagers. Depuis l'annonce d'une vaste réorganisation, conséquence d'un scandale comptable, la cession de certaines activités du groupe était prévisible.
Vidéos A la une
Toshiba va supprimer 6.800 emplois dans sa division électronique grand public - cela représente un tiers de ses effectifs dans le monde. Avec les départs anticipés dans sa branche semi-conducteurs et les transferts vers Sony, le conglomérat industriel japonais va se délester au total de près de 10.000 postes. Toshiba a du mal à se relever du scandale de manipulation comptable révélé en juillet dernier. Le groupe a maquillé ses comptes pour occulter la santé vacillante de sa division électronique grand public. Il cherche aujourd'hui à se recentrer sur les puces électroniques et l'énergie nucléaire. Du fait du coût de sa restructuration, Toshiba s'attend à une perte nette record de 4,2 milliards d'euros sur l'exercice en cours qui s'achèvera fin mars.
Vidéos A la une
Un scandale de manipulation des comptes éclabousse le géant japonais Toshiba. Le PDG du groupe, Hisao Tanaka, a démissionné ce mardi, tout comme deux de ses prédecesseurs, Norio Sasaki et Atsutoshi Nishida, qui occupaient respectivement les postes de vice-président du conseil d'administration et de conseiller spécial. La responsabilité de la direction est pointée du doigt dans un rapport réalisé par un comité d'experts indépendant. Le document fait apparaître des irrégularités comptables de plus d'un milliard d'euros, sur plusieurs années, depuis 2008. Concrètement, le groupe aurait volontairement gonflé ses profits, notamment en différant des pertes. Pour expliquer ces irrégularités comptables, la direction avait évoqué dans un premier temps des erreurs fortuites dans l'imputation de pertes relatives à des chantiers. Conséquence de ce scandale, l'action de Toshiba a perdu en quelques mois un quart de sa valeur à la bourse de Tokyo. La direction de l'entreprise sera assurée temporairement par le président du conseil d'administration, Masashi Muromachi. Avec AFP
Vidéos Sciences
Frédéric Simottel présente, dans sa chronique Culture Geek, une sélection des robots présentés au salon Ceatec. Découvrez le robot imbattable au ping pong. Il ressemble à une mante religieuse et ne manque aucun coup droit, ni revers. Les amateurs d'animaux de compagnie ne manqueront pas le nouveau robot humanoïde conçu par Toshiba, plus vrai que nature. Quant aux fans du film Jurassic Park, ils apprécieront le robot dinosaure, grandeur nature et pilotable à partir d'un smartphone. Les enfants apprécieront eux les poupées robots qui dansent sur une balle. La performance technologique pour que ces petits êtres tiennent en équilibre est assez remarquable. Enfin, découvrez l'accessoire ultime pour les barmans: le capteur de regard. Il scanne les yeux des clients pour reporter ensuite derrière le bar les regards que ces derniers portent sur les boissons mises à leur disposition.
Publicité