Vidéos à la une
Le verdict est tombé. 26 ans après sa chute, l'ancien président tchadien Hissène Habré a été condamné lundi à la réclusion criminelle à perpétuité. Il a été reconnu coupable de crimes contre l'humanité, de torture et de viols lors de la répression menée lorsqu'il était à la tête de son pays entre 1982 et 1990.
Vidéos à la une
Le rapport est explosif. Durant cinq ans, des sénateurs américains ont analysé des millions de documents et mené des centaines d'interrogatoires pour connaître les violences dont ont été victimes les terroristes arrêtés par la CIA. Noyades ou asphyxies, aucune forme de torture n'a pourtant été utile. Décryptage.
Vidéos à la une
Alors que Marine Le Pen a lancé mercredi une polémique sur la torture, Gérard Carreyrou, éditorialiste à Europe 1, a rappelé que le même débat avait eu lieu au moment de la guerre d'Algérie. "On entendait exactement les arguments qu'elle a utilisé ce matin", a-t-il affirmé.
Vidéos à la une
Barack Obama est en plein examen de conscience. En cause ? La publication d'un rapport du Sénat, qui épingle les pratiques de la CIA. Des tortures jugées improductives, qui n'ont jamais permis de déjouer les attentats.
Vidéos à la une
Après avoir essuyé de nombreuses critiques, le président américain Barack Obama a reconnu vendredi soir lors d'une conférence de presse que la CIA avait torturé des prisonniers pour les interroger. C'est la première fois qu'au plus haut sommet de l'Etat, l'Amérique reconnait cela.
Vidéos à la une
Barack Obama est le premier président des Etats-Unis a reconnaître que son pays a torturé des gens et à le condamner. Il se démarque ainsi de ses prédécesseurs qui cautionnait cette pratique.
Vidéos à la une
Le président américain a avoué vendredi soir que les Etats-Unis avaient "torturé des gens" après les attentats du 11-septembre.
Publicité