Vidéos à la une
Tams tams et applaudissements nourris à la proclamation des résultats des législatives au Sri Lanka. Le Parti national uni, au pouvoir depuis janvier a remporté le scrutin avec 106 sièges, à sept sièges seulement de la majorité absolue. Le Premier ministre sortant Ranil Wickremesinghe est donc quasiment assuré de rester à son poste. Il devrait pouvoir compter sur l'appui des mouvements fidèles à l'actuel président Maithripala Sirisena. Pour l'ancien homme fort du pays Mahinda Rajapakse, l'échec est cinglant. Il a reconnu sa défaite avant même l'annonce officielle des résultats. Avec ce scrutin, l'ancien président espérait revenir sur le devant de la scène politique comme Premier ministre. Rajapaksa, l'ex-homme fort du Sri-Lanka, rate son retour sur la scène politique http://t.co/2356xbl0dE pic.twitter.com/fCUuEkYcHP- FRANCE 24 Français (@France24_fr) 18 Août 2015 Les élections de lundi figurent parmi les plus pacifiques qu'ait connues le Sri Lanka, meurtri par plus de trois décennies de guerre civile. Avec AFP, Reuters
Publicité