Vidéos A la une
Nabilla n'avait que 13 ans lorsque ses parents ont décidé de se séparer. Elle choisit alors de rester avec sa mère tandis que son frère, Tarek, partait avec son père. Après dix ans sans voir celui-ci, le contact a enfin été renoué, comme l'a confié la jeune femme à Paris-Match.Elle déclare notamment qu'elle était consciente que sa carrière de "bimbo" de la téléréalité n'était pas au goût de son père et en complète opposition avec ses valeurs traditionnelles. Elle avait en outre refusé qu'il vienne la voir en prison après qu'elle ait poignardé son compagnon, Thomas Vergara, de peur d'avoir à affronter son jugement. Les retrouvailles tant attendues ont eu lieu très simplement, dans un restaurant oriental d'Annemasse, en Haute-Savoie. Stressée et très émue, Nabilla a pourtant vécu un moment particulièrement joyeux selon ses mots, évoquant une "sensation incroyable et indescriptible" et affirmant avoir "oublié ce que cela faisait d'avoir un père". Dès le lendemain matin, il lui passait un coup de fil, preuve que le dialogue avait bel et bien repris entre les deux, certainement décidés à tout faire pour rattraper le temps perdu.
Vidéos Vu à la télé
Depuis qu’il a quitté l’hôpital mercredi 12 novembre, Thomas Vergara, le compagnon de Nabilla Benattia, s’est exprimé pour la première fois devant les caméras de Sept à Huit dans une interview diffusée ce dimanche 16 novembre sur TF1...
Vidéos A la une
Martin Desrues, l'avocat de Nabilla Benattia, dénonce la "situation ubuesque" dans laquelle se trouve sa cliente, soupçonnée de tentative de meurtre sur son petit ami. Placée en détention, la vedette de la téléréalité "vit cela comme une injustice", selon son avocat.
Publicité