Société
Selon Le Parisien, l’ancien secrétaire général de la CGT continue à toucher plusieurs milliers d’euros de la centrale syndicale et à bénéficier d’une voiture flambant neuve. Une facture qui s’élève à 150 00 euros.
Vidéos A la une
IL DU WEB. Poussé à la démission en janvier 2015 après les révélations sur la coûteuse rénovation de son appartement, Thierry Lepaon pourrait se voir proposer, selon le Canard Enchaîné, un poste rémunéré et taillé sur mesure dans le domaine de la lutte contre l'illettrisme. Sur les réseaux sociaux, les manigances du gouvernement ne sont pas passées inaperçues.
Vidéos A la une
Invité de Ruth Elkrief sur BFMTV vendredi soir, Thierry Lepaon a fait la promotion de son livre, "La Vie continue", dans lequel il revient sur son départ à la tête de la CGT. Pourtant, l'ex-secrétaire général du syndicat en est toujours salarié et a conservé son logement de fonction, celui qui avait créé la polémique en raison de travaux de rénovation. "La CGT a eu la gentillesse de me dire 'tant que tu n'as pas retrouvé du travail, garde l'appartement et on va continuer de te rémunérer'", a expliqué Thierry Lepaon.
Politique
Alors qu’il avait démissionné en janvier dernier, l’ancien numéro un de la CGT bénéficie toujours de son appartement de fonction à Vincennes.
Vidéos A la une
Thierry Lepaon est désormais blanchi dans l'affaire qui le concerne sur la rénovation de son appartement de fonction et son bureau. Il n'était visiblement au courant d'aucun devis, selon l'enquête interne menée. Pour le président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, Philippe Vigier, il a été "mis à terre par les siens".
Politique
Une enquête interne du syndicat exonère son ancien secrétaire général de toute intervention dans la commande des travaux de son appartement de fonction.
Société
La rénovation du bureau de Mathieu Gallet a coûté près de 105 000 euros à Radio France. Avant lui, Nicolas Sarkozy et Thierry Lepaon avaient également provoqué la polémique avec des bureaux aux prix exorbitants.
Politique
À 53 ans, Philippe Martinez prend la succession de Thierry Lepaon à la tête de la CGT. Mais qui est-il ?
Vidéos A la une
La question de la démission de Thierry Lepaon révèle un problème de fond, à savoir l'idéologique de la CGT. Depuis quinze ans, le syndicat évolue, sans en avoir vraiment débattu, vers un syndicalisme réformiste. Ce que semble regretter une grande partie des adhérents. Cette incertitude idéologique a-t-elle pu affaiblir l'autorité du secrétaire général qui a annoncé ce mardi qu'il allait "remettre son mandat" en jeu devant le "parlement" (CCN) de la centrale le 13 janvier ?
Vidéos A la une
Poussé vers la sortie, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a annoncé mardi qu'il allait "remettre son mandat" en jeu devant le "parlement" (CCN) de la centrale le 13 janvier, ce qui n'équivaut pas à une démission du numéro un réclamée pourtant par une large partie de la centrale.
Vidéos A la une
Les membres du bureau confédéral de la CGT, incluant le numéro un Thierry Lepaon, ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du Comité confédéral national (CCN, "parlement" de la centrale) le 13 janvier, mais cela n'équivaut pas à une démission.
Politique
Thierry Lepaon et huit autres membres du bureau de la CGT ont mis leur mandat à la disposition "parlement" du syndicat qui pourrait choisir d'y mettre fin le 13 janvier prochain. 
Vidéos A la une
Le Comité confédéral national (CCN) de la CGT, qui a seul le pouvoir de révoquer son secrétaire général, Thierry Lepaon, empêtré dans des affaires liées à ses dépenses, devrait présenter sa démission le 13 janvier, date de sa prochaine séance.
Vidéos A la une
Après une trêve hivernale, Thierry Lepaon comparaît ce mardi devant les membres du syndicat. Le secrétaire général de la CGT doit répondre des dépenses qui lui sont reprochées mais il devra également proposer des solutions de sortie de crise.
Vidéos A la une
Le secrétaire général de la CGT doit dévoiler mardi devant sa direction ses intentions alors que l'étau se resserre autour de lui, l'ex-numéro un Louis Viannet l'exhortant à jeter l'éponge.
Vidéos A la une
Après les révélations sur l'onéreuse rénovation de ces biens de fonction et sur certaines indemnités perçues, Thierry Lepaon compte de moins en moins de soutien. Plusieurs fédérations exigent son départ mais le secrétaire général de la CGT ne souhaite pas laisser sa place. Il pourrait toutefois être révoqué à l'occasion du Comité confédéral national du 13 janvier prochain, préparé cette semaine par les membres de la Commission exécutive.
Vidéos A la une
Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT, s'est justifié sur France 3 sur ses indemnités de départ, affirmant qu'il a "été pendant 30 mois au chômage", ce qui le "pénalise sur sa retraite". Il a ajouté qu'"il ne serait pas le rat qui quitte le navire".
Vidéos A la une
A la Une de vos journaux dominicaux : dans le JDD, Angela Merkel plébiscitée par les Français et une interview de Benoît Hamon ; dans le Parisien, les zones d'ombres de l'affaire Lepaon ; dans l'Equipe, un dimanche très attendus pour les deux premiers de Ligue 1.
Vidéos A la une
La Fédération des services publics, la première de la CGT, s'est prononcée pour une démission "dans les plus brefs délais" de Thierry Lepaon de la tête de la confédération. Dans un texte voté le 11 décembre, la direction de cette fédération a estimé que "compte tenu de ses responsabilités et de l'incapacité dans laquelle il se trouve d'assumer ses missions de secrétaire général, le départ" de Thierry Lepaon "est inéluctable".
Vidéos A la une
Le trésorier de la CGT, Eric Lafont, a présenté sa démission ce mardi. Le syndicat se trouve dans la tourmente depuis les révélations du montant des travaux réalisés dans l'appartement et le bureau de Thierry Lepaon, secrétaire général, qui refuse pourtant de démissionner. Une nouvelle réunion s'est tenue ce mardi au siège à Montreuil avec l'objectif de remettre un peu d'ordre au sein du syndicat. En janvier, le Parlement de la CGT se réunira pour décider du sort de Thierry Lepaon.
Politique
Selon une source interne, Eric Lafont, administrateur trésorier de la CGT, a démissionné. 
Vidéos A la une
Le 5 décembre, l'éventuelle démission de Thierry Lepaon de la CGT et l'interdiction des crèches de Noël dans les lieux publics étaient les thèmes qui ont opposé Jean-Christophe Buisson, rédacteur en chef au Figaro Magazine et Clémentine Autain, co-directrice du magazine Regards, dans Hondelatte Direct, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT-PSA était sur le plateau de BFM Story. De plus en plus contesté par ses troupes, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a gagné un répit vendredi, mais le mot démission a été prononcé lors de la réunion du bureau confédéral de l'organisation. Malgré sa forte opposition, suite aux deux scandales de rénovation onéreuse de locaux lui étant destinés et des indemnités de départ dont il a bénéficié avant de prendre la tête du syndicat. Le bureau proposera de réunir les quelque 130 membres du Comité confédéral national (CCN) avant le 16 décembre pour permettre un débat plus large sur son cas.
Vidéos A la une
Thierry Lepaon devrait rester à la tête de la CGT, du moins pour le moment. D'après un communiqué du syndicat, aucun membre du bureau fédéral n'a demandé sa démission. Réuni ce vendredi, le comité central aurait donc décidé de maintenir son leader jusqu'à nouvel ordre. Mais affaiblie par différentes affaires, dont celle de son appartement de fonction, l'image de Thierry Lepaon et surtout celle du syndicalisme en ressort dégradée. Pour Mourad Boudjellal, Thierry Lepaon a profité de son pouvoir pour s'enrichir et "s'alimenter". Des méthodes courantes d'après lui, qui font écho à d'autres affaires récentes :"C'est Bygmalion qui a fait les travaux chez lui" ironise le président du Rugby Club Toulonnais.
Vidéos A la une
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, fait face ce vendredi à un bureau exécutif dont la majorité des membres souhaite son départ. Celui qui a succédé à Bernard Thibault en 2012 apparaît aujourd'hui affaibli par une série de faux pas et de révélations.
Société
Selon les informations d’Europe 1, le bureau confédéral de la CGT compte bien pousser Thierry Lepaon à la démission en ne le soutenant pas lors de son audition ce vendredi.
Vidéos A la une
Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon est ébranlé par de nouvelles révélations, portant cette fois sur ses indemnités. Et si certains cadres réclament sa démission, d'autres dénoncent une campagne orchestrée contre le syndicat à deux jours d'élections majeures à la fonction publique. Mais qui en veut à Thierry Lepaon ? On ne sait toujours pas qui est derrière ces révélations et quels sont les objectifs poursuivis.
Société
Thierry Lepaon se retrouve, une fois encore, au cœur d’une polémique. En cause cette fois-ci : la surprenante "prime de départ" qu’il aurait négociée. Plus de détails.
Vidéos A la une
Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon tente de taire la polémique. Il a ouvert jeudi les portes de son bureau à la radio Europe 1. Dans une vidéo de 30 secondes, on découvre le mobilier, qui a coûté plus de 20 000 euros au syndicat.
Vidéos A la une
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, s'est expliqué sur les rénovations de son bureau, après celles de son appartement. Des travaux qui s'inscrivent dans un programme global de rénovation mais qui auraient dû être plus réfléchis.

Pages

Publicité