Vidéos A la une
LONDRES - 16 DÉCEMBRE 2015 - La célèbre valise en cuir rouge de Margaret Thatcher a été vendue 242 000 livres, soit près de 334 000 . Cette pièce est l'une des plus emblématiques des quelque 200 effets personnels de la Dame de fer proposés à la vente par Christie's. Elle contenait les documents confidentiels des Premiers ministres britanniques. Le montant total des enchères atteint 4,5 millions d'euros, soit une somme près de sept fois supérieure aux estimations initiales. Toutes les pièces ont été vendues au profit des enfants de la Dame de Fer, Mark et Carol, ainsi que de ses petits-enfants
Vidéos A la une
François Fillon a comparé mercredi dans Questions d'info sur LCP son programme économique et ceux de ses deux principaux rivaux, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. "Ils ont toujours le logiciel qui consiste à remettre l'Etat comme contrôleur (...) de toutes les règles économiques." L'ancien Premier ministre a distingué son "camp" de la "libération de l'économie" à celui de la "réforme tranquille et heureuse d'Alain Juppé" et à celui de "la réaction énergique à tous les sujets de Nicolas Sarkozy". Selon François Fillon, la méthode prônée par l'ancien président de la République "conduit inéluctablement à l'augmentation des contraintes, des règlements, des impôts". Le député de Paris a enfin assuré qu'il espérait "laisser dans l'histoire une trace aussi forte que celle de Madame Thatcher, Monsieur Schröder ou Monsieur Chrétien au Canada".
Vidéos A la une
[Exorcisme] Invités de Politique Matin, les députés Pascal Cherki et Hervé Mariton débattent de questions économiques. Face à Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, qui déclare qu'il "n'est pas en train de prédire l'horreur" défendant l'idée "qu'il faut des efforts importants" en France, Pascal Cherki marmonne alors un "Sors de ce corps, Thatcher !". Nous avions entendu "Satan" mais l'entourage du député PS nous assure que c'est bien de la dame de Fer qu'il s'agit... A vous d'en juger ! Le député socialiste de Paris obtient cependant peu de succès, Hervé Mariton ne se laisse pas perturber et continue sur sa lancée. Un peu plus tard dans l'émission, Hervé Mariton raconte sa rencontre avec Nicolas Sarkozy la semaine dernière et affirme qu'il ne le reconnait pas en tant que patron de L'UMP.
Vidéos A la une
Depuis le discours tenu mercredi par Manuel Valls devant le Medef, durant lequel il a notamment déclaré qu'il "aimait l'entreprise", la gauche de la gauche n'hésite pas à critiquer le Premier ministre. Dans une interview publiée vendredi par "Les Echos", Cécile Duflot l'a même accusé vendredi "d'imiter Thatcher". Un nouveau tacle qui passe aussi mal dans la majorité que chez les Verts.
Publicité