Maitre Éric Dupond-Moretti s'est fait l'avocat de la vice-présidente des Républicains, Virginie Calmels, sur le plateau de l'émission de Laurent Ruquier, "On n'est pas couché", diffusée samedi 10 mars, alors qu'elle était attaquée par la chroniqueuse Christine Angot.

La passe d'armes entre Éric Dupond-Moretti et la chroniqueuse de l'émission "On n'est pas couché" n'est pas passée inaperçu. Le célèbre avocat, venu promouvoir son ouvrage "Le Dictionnaire de ma vie" (éd. Keno), n'a pu s'empêcher d'intervenir en faveur de la Première vice-présidente et vice-présidente déléguée des Républicains, Virginie Calmels, alors qu'elle était pris à partie par Christine Angot.

Interpellée sur son passé amoureux, puis sur une citation de la politique venue défendre son livre "J'assume" (éd. de L'observatoire), l'avocat a coupé la chroniqueuse alors qu'elle était en train de définir le mot "condescendance" à Virgine Calmels. "Je trouve ça d'une incroyable violence", s'est exclamé l'avocat sous les applaudissements du public.

"Vous n'avez pas tant de courage que ça"

Avant de poursuivre : "Vous avez le droit de ne pas aimer le livre de madame, mais vous allez très loin en exposant le passé sentimental de Virginie Calmels. On n'est pas au tribunal ici." Christine Angot, habituée des clashs, a, de son côté, dénoncé "l'agressivité" de l'avocat et a défendu le fait qu'elle voulait parler "d'homogénéité sociale".

Publicité
Un peu plus tôt, l'avocat avait prévenu Virginie Calmels : "Madame, vous avez deux procureurs en face de vous, qui ne vous laissent pas répondre, c'est une technique comme une autre." La chroniqueuse de Laurent Ruquier ne s'est alors pas démontée. Après avoir salué le "courage" de l'homme de droit en début d'émission, elle est revenue sur ses dires : "Vous n'avez pas tant de courage que ça." En fin d'émission, l'ambiance s'est finalement détendue et les protagonistes ont pu échanger de manière un peu plus apaisée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité