Vidéos Argent/Bourse
Energysquare a inventé une nouvelle génération de chargeurs sans fil. Cette technologie de chargement par conduction électrique offre une capacité de recharge optimale, sans perte d'énergie. A la place de l'induction traditionnelle, la start-up française a mis au point un accessoire ressemblant à un ruban adhésif qui se colle au dos d'un appareil pour conduire la recharge sans fil. Il permet ainsi de charger un ou plusieurs téléphones portables, en les posant simplement sur une large surface ultra-fine. - La Minute Tech de Frédéric Simottel, éditorialiste high-tech de BFM Business. - 18h l'heure H, du mardi 31 mai 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Christiane Taubira, la ministre de la Justice, a déclaré mercredi lors de la séance des questions au gouvernement que l'Etat allait déployer dans les prisons "dès janvier 2016" des "brouilleurs" de téléphone portable de "très haute technologie", "dernière génération". La garde des Sceaux répondait à une interpellation du député Les Républicains David Douillet, qui avait assuré que "tout circule dans les prisons : des couteaux, de la drogue, des téléphones portables." L'élu des Yvelines a réclamé l'installation de "brouilleurs dans les cellules d'isolement". "Concernant les brouilleurs, nous en avons 628 en service dans 95 établissements", a répondu la ministre, évoquant des "contraintes très lourdes", comme l'"architecture (des prisons) qui peut perturber l'émission des signaux" ou encore la "technologie", qui peut "évoluer très vite". Christiane Taubira a également évoqué des "problématiques de santé sur les personnels, les détenus, les voisins", même si celles-ci pourraient être atténuées par les nouveaux dispositifs déployés en janvier. La garde des Sceaux a également évoqué le déploiement de "détecteurs de téléphones portables" (289 aujourd'hui, 346 d''ici à la fin de l'année) et le recrutement de "140 agents" chargées de "fouilles sectorielles qui sont plus fréquentes et plus légères".
Vidéos A la une
"Pour être concentré sur ce que nous avons a à faire le Président a décidé qu'il y aurait plus de portable au conseil des ministres", a indiqué Stéphane Le Foll mardi, tout en indiquant...
Publicité