Vidéos A la une
Ils attendaient le référendum du Brexit pour terminer les négociations, voilà l'affaire conclue. Le groupe télécoms japonais SoftBank a racheté pour 29 milliards d'euros la société de microélectronique ARM, championne technologique du Royaume-Uni, qui conçoit des puces présentes dans 95% de nos smartphones (notamment Apple et Samsung). 'ARM est leader sur son marché et la prochaine grande révolution scientifique sera celle de l'internet des objets. Je crois que l'internet des objets sera une grande opportunité' a expliqué le PDG de SoftBank Masayoshi Son. Si la récente chute de la Livre Sterling a accéléré l'opération, le nouveau gouvernement britannique voit là une preuve de l'attractivité du Royaume-Uni post-Brexit. La Première ministre Theresa May, qui critiquait la semaine passée les OPA d'entreprises étrangères sur les compagnies britanniques, a évoqué dans la foulée un 'vote de confiance'. Même satisfaction de la part de son ministre des Finances: 'nous voulons envoyer un signal fort: nous sommes ouverts aux investisseurs qui souhaitent déployer leur capital ici, utiliser le talent Britannique pour construire des entreprises mondiales, et c'est ce que SoftBank veut faire avec ARM. Ils nous ont garanti qu'ils s'engageaient en faveur de l'économie du Royaume-Uni', a déclaré le ministre des Finances Philip Hammond. Le conglomérat nippon a proposé 17 livres par action ARM, soit une prime de plus de 40%. Softbank promet qu'ARM gardera son management actuel, que son siège restera à Cambridge, et que les effectifs britanniques auront doublé dans cinq ans.
Vidéos A la une
En Russie, l'opposition n'a pas de mot assez fort pour dénoncer les lois antiterroristes promulguées jeudi par le président Poutine. Elle estime que ces mesures restreignent davantage les droits et les libertés des citoyens. La non-dénonciation d'un crime est désormais passible de prison ferme, l'âge de la responsabilité pénale est abaissé à 14 ans pour toute une série de crimes et la 'justification publique du terrorisme' est passible de peines allant jusqu'à sept ans de prison. Nikolai Svanidze, journaliste et historien russe : 'Il y a certains chapitres de cette législation qui renvoient directement aux lois en vigueur sous Staline, notamment la diminution de l'âge de la responsabilité pénale à 14 ans. Sous Staline, c'était dès 12 ans qu'un enfant pouvait être fusillé. Comment la répression peut-elle s'appliquer à des enfants ? On doit au contraire les protéger des sanctions pénales.' Edward Snowden, l'ex-consultant du renseignement américain réfugié en Russie, juge que ces textes relèvent de de la 'surveillance de masse'. Russia's new Big Brother law is an unworkable, unjustifiable violation of rights that should never be signed. https://t.co/HNsYmRaxR3- Edward Snowden (@Snowden) 25 juin 2016 Nikolai Svanidze, journaliste et historien russe : 'Ces lois renforcent le sentiment de peur et vont à l'encontre du renforcement de l'engagement citoyen. Soit l'engagement se renforce, soit la peur prend le dessus, c'est-à-dire que les gens perdent l'habitude de prendre position. Cette loi n'a rien à avoir avec le terrorisme ni avec la lutte contre le terrorisme, malheureusement.' Cette loi renforce aussi la surveillance des communications et oblige les fournisseurs d'accès à internet de stocker les données des utilisateurs pendant des mois. L'opposition parle de tentative de 'surveillance totale' de la part des autorités. avec AFP
Vidéos A la une
Microsoft et Facebook annoncent qu'ils font installer ensemble un gigantesque câble internet sous-marin à travers l'océan Atlantique. Le câble sera baptisé 'Marea'. D'une longueur de plus de 6000 kilomètres, il reliera la côte est des Etats-Unis et l'Espagne. De là, il pourra être relié à d'autres réseaux vers l'Europe, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie. > Carte des câbles sous-marins - cliquer ici Dans un communiqué commun publié ce jeudi, les deux géants technologiques américains affirment que cet équipement est censé faire face 'à la demande croissante des consommateurs pour des connexions fiables et à haut-débit'. Cela permettra donc d'accélérer le fonctionnement d'internet en priorité pour les utilisateurs de Microsoft et de Facebook. La construction commencera cet été et s'étalera jusqu'en octobre 2017. Le réseau sera ensuite géré par Telxius, une filiale du groupe de télécommunications espagnol Telefonica spécialisée dans les infrastructures.
Vidéos Argent/Bourse
Huawei porte plainte contre Samsung en Chine et aux Etats-Unis pour violation de brevets. Le Chinois reproche au fabricant coréen de smartphones, leader mondial, d'avoir utilisé sans licence des logiciels relatifs à la 4G, au système d'exploitation et à l'interface utilisateur. Leader du marché chinois avec son compatriote Xiaomi, loin devant Samsung, Huawei dit ne pas viser des dommages et intérêts mais plutôt une coopération amicale. Le Coréen a fait savoir qu'il prendrait les mesures appropriées pour défendre ses intérêts commerciaux. Avec Reuters.
Vidéos Argent/Bourse
Vodafone a vu ses comptes plonger dans le rouge sur l'exercice achevé fin mars. Le groupe britannique de télécommunications a accusé une perte nette annuelle de 4 milliards de livres sterling, soit plus de 5 milliards d'euros. Un chiffre qui tranche avec le bénéfice net de 7,4 milliards d'euros sur l'exercice précédent. Vodafone a été pénalisé par des arriérés d'impôts au Luxembourg où certains de ses actifs ont été réévalués. Le groupe a aussi investi gros dans l'extension et l'amélioration de son réseau. Hors effets de change, son chiffre d'affaires est reparti à la hausse en Europe ainsi qu'en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.
Vidéos A la une
BT va investir 6 milliards de livres sterling dans son réseau haut débit et la 4G mobile sur les trois ans à venir. Le géant britannique des télécoms, qui fournit des lignes à ses rivaux, entend ainsi répondre à leurs critiques. Ils accusent en effet l'opérateur historique de leur fournir un réseau de mauvaise qualité. BT a pour ambition d'étendre la couverture de son réseau haut débit à 10 millions de ménages et d'entreprises d'ici 2019. Il s'y est engagé lors de la publication de résultats meilleurs que prévu, grâce notamment à l'acquisition de l'opérateur de téléphonie mobile EE, pour Everything Everywhere.
Vidéos A la une
Bonne nouvelle pour les citoyens européens ! Leur facture de téléphone va baisser lors d'un voyage dans un autre pays de l'UE. On appelle cela les frais d'itinérance ou 'roaming' en anglais. À compter d'aujourd'hui, ils sont divisés par quatre environ pour les appels téléphoniques et l'utilisation d'Internet, par trois pour les SMS. Le coût d'un appel téléphonique dans un autre pays européen est ainsi plafonné à 5 centimes d'euros la minute, 2 centimes pour le SMS et 5 centimes par mégabit de données mobiles. Des frais qui s'ajoutent au forfait national. Frais d'itinérance en baisse aujourd'hui https://t.co/v1R2CJIGP4 #Roaming pic.twitter.com/yRu7wn7H7E- CommissionEuropéenne (@UEfrance) 30 avril 2016 Ce plafonnement est la dernière étape avant la suppression définitive des frais d'itinérance, prévue pour juin 2017. Un marché unique des télécommunications se profile pour les consommateurs européens. Dès auj, les prix d'itinérance mobile vont baisser avant de complètement disparaître en 2017. #roaming pic.twitter.com/qBXMrU48Wg- Tokia Saïfi (@TokiaSaifi) 30 avril 2016
Vidéos A la une
Verizon communications pourrait faire une offre dès la semaine prochaine sur les activités internet de Yahoo! L'opérateur télécoms américain envisagerait aussi une participation de 35,5% au capital de Yahoo! Japan, pour rendre sa candidature plus attrayante. Les activités messagerie, moteur de recherche et sites d'informations de Yahoo! seraient aussi convoitées par Alphabet et Time, associé à un fonds d'investissement.
Vidéos A la une
Les fabricants chinois de smartphones ont éclipsé la concurrence au dernier jour du Mobile World Congress à Barcelone. Huawei, Xiaomi, TCL et Oppo ont dépassé le coréen Samsung sur le marché chinois et marchent également sur les plate-bandes de l'Américain Apple. Leur ambition : les détrôner aussi en Europe. Leur secret : l'innovation. 'Nous avons investi l'an dernier plus de 9 milliards de dollars en recherche et développement. En Europe par exemple, nous avons plus de 15.000 personnes qui ne travaillent que sur ça,' explique Tina Tsai, directrice de la communication chez Huawei. L'autre arme fatale des fabricants chinois, c'est bien sûr leurs prix raisonnables pour un design de plus en plus soigné. Les analystes leur prédisent ainsi une forte croissance mondiale, y compris sur les marchés de référence de leurs grands concurrents : la Corée du Sud et les Etats-Unis.
Vidéos A la une
Orange épinglé par l'Autorité de la concurrence en France : l'opérateur téléphonique, héritier du monopole historique, s'est vu infliger une amende record de 350 millions d'euros. Il est accusé d'avoir abusé de sa position dominante depuis les années 2000 pour fidéliser ses clients professionnels. L'ex-France Télécom ne compte pas faire appel. Même record, cette amende représente moins d'1 % de son chiffre d'affaires et le groupe a déjà provisionné cette somme depuis longtemps. Elle n'aura aucun impact sur ses résultats annuels.
Vidéos A la une
Les gouvernements de Bosnie-Herzégovine et de Serbie se sont réunis lors d'une séssion conjointe historique, à Sarajevo, la capitale de la Bosnie. C'est une première depuis la fin de la guerre. Les relations entre Belgrade et Sarajevo se sont graduellement améliorées mais les tensions restent fortes.
Vidéos A la une
Les députés européens ont gravé dans le marbre le principe de la neutralité du net au sein de l'Union européenne. Derrière cette expression se cache en fait l'idée de garantir le même traitement à tous les flux de données sur la toile quels que soient le contenu, l'origine, le service ou encore le destinataire. Pour le vice-président de la Commission européenne en charge du Marché unique numérique, Andrus Ansip, cette législation empêchera ainsi les fournisseurs de réguler internet par le ralentissement ou le blocage de certains éléments. " Les fournisseurs internet ne peuvent pas décider qui seront les gagnants et les perdants sur le net ou décider quels contenu ou service sont disponibles ', insiste-t-il. Cet accord doit donc éviter la mise en oeuvre d'une toile à deux vitesses. Malgré cela, la députée européenne du parti pirate, Julia Reda, s'interroge sur la volonté réelle des États membres. La parlementaire se demande pourquoi le Conseil, l'institution qui représente les 28 capitales, ne veut pas inscrire l'expression " neutralité du net " dans le document. Ce texte s'inscrit en fait dans un ensemble législatif plus vaste, appelé " paquet Telecom ", qui comprend aussi la fin en 2017 des frais d'itinérance, ou de roaming, pour les utilisateurs de téléphone portable à l'étranger.
Vidéos A la une
En Grande-Bretagne, la compagnie TalkTalk est piratée pour la troisième fois en un an : les hackers réclament cette fois une rançon, en échange des données des clients. TalkTalk, important fournisseur de téléphonie et d'accès internet, est victime d'une cyber attaque d'envergure depuis mercredi. Son site est aujourd'hui inaccessible. 'C'est un problème mondial pour les entreprises en ligne, explique James Bevan, expert : les données ne peuvent pas être considérées comme véritablement sécurisées et ce doit être maintenant la priorité numéro un pour les entreprises de protéger les données de leurs clients et l'intégrité de leur entreprise.' Des hackers cyber-islamistes Les données personnelles de quatre millions de Britanniques, noms, adresses et coordonnées bancaires, sont aux mains des pirates. Ces derniers prétendent être en Russie et être un groupe jihadiste cyber-islamiste, selon un ancien enquêteur de l'unité de cybercrime de Scotland Yard.
Vidéos A la une
Le groupe britannique d'électroménager et de téléphonie mobile Dixons Carphone indique avoir repéré une brèche dans son système informatique le 5 août. Les noms, adresses, informations bancaires ainsi que 90 mille numéros de cartes de crédit des clients ont été dérobés. La brèche a depuis été colmatée, mais on ne sait pas si les voleurs ont eux accès aux codes secrets des cartes bancaires. En 2009, des pirates informatiques avaient réussi à mettre la main sur les données clients de la société RBS WorldPay et plus de 8 millions d'euros avaient ensuite été frauduleusement retirés de deux mille distributeurs billets à travers le monde.
Vidéos Sciences
C'est le point d'orgue d'un périple qui a déjà duré neuf ans. La sonde américaine New Horizons s'est approché hier au plus prés de la planète Pluton, située à près de 5 milliards de kilomètres de la Terre. A cette distance, les signaux radios de l'engin de la NASA mettent environ quatre heures à nous parvenir. Il faudra attendre 16 mois pour recevoir la totalité des images et des relevés pris lors du survol de Puton. Prochaine étape pour New Horizons : la 'ceinture de Kuiper'. Une région des confins du système solaire traversée par des milliers de petits corps célestes. Avec Reuters
Vidéos A la une
Dans la famille Murdoch, le père : Rupert. A 84 ans, il est à la tête d'un empire médiatique à peine ébranlé par le scandale des écoutes illégales du tabloïd News of the World au Royaume-Uni en 2011. Pour se partager le groupe, deux de ses six enfants ont été désignés. Les deux garçons. James, 42, tendance rebelle et rentré dans les clous sur le tard. Il va devenir directeur général de 21st century Fox. Lachman, 43 ans, présenté comme l'héritier naturel, qui doit prendre les rênes de Fox en devenant coprésident exécutif... Enfin presque. 'Rupert Murdoch va continuer de tirer les ficelles, nuance Jeffrey Goldfarb, éditorialiste à Reuters. Il nomme son fils James directeur général, et son fils Lachman qui est déjà coprésident devient président co-exécutif, ce qui est un changement subtil mais éloquent.' Ou comment mettre fin aux batailles pour la succession tout en gardant un oeil sur la gestion de l'héritage familial. Rupert Murdoch préserve notamment son titre de président exécutif du Conseil d'administration de 21st Century Fox, qui rassemble les activités du groupe dans le cinéma et la télévision. Avec AFP
Vidéos A la une
Ce mercredi, les chefs d'Etat de 26 pays d'Afrique de l'est et du sud, doivent signer un traité de libre échange englobant la moitié orientale du continent. Les responsables de ces pays sont réunis en Egypte à Charm el-Cheikh pour un sommet qui couronne cinq ans de négociations, un sommet pour accoucher de la 'Tripartite' : un grand marché commun créant un cadre pour aller vers des tarifs douaniers préférentiels, et dynamiser le commerce dans le continent. 'C'est un point de repère, explique Francis Mangeni, directeur du commerce, des douanes et des affaires monétaires, au COMESA, Marché commun de l'Afrique orientale et australe. C'est un jalon dans l'histoire de l'Afrique parce que vous allez maintenant avoir une zone de libre échange, un espace économique unique couvrant la moitié de l'Afrique, un fait sans précédent.' C'est un enjeu important pour cette partie du continent, car les échanges commerciaux entre pays d'Afrique ne sont que de 12%, contre 70% entre pays européens. 'La coopération économique entre les pays d'Afrique rencontre encore beaucoup de difficultés, explique notre envoyé spécial Mohammed Shaikhibrahim, notamment à cause des infrastructures de ces pays, en particulier dans le domaine des transports, des télécommunications et de l'énergie.'
Vidéos A la une
La nouveauté du secteur des smartphones au troisième trimestre vient de Russie oú le fabricant Yota présente la deuxième version de son Yotaphone qui a la particularité de présenter deux écrans. Le Yota a un recto et un verso. Une des fonctions du verso étant de proposer un écran pour lire sans se fatiguer les yeux. 'On ne peut pas comparer notre téléphone avec un autre, affirme Vlad Martynov, le Pdg de Yotaphone Devices. Il a toujours un écran en fonction qui consomme beaucoup moins d'énergie et qui vous donne l'occasion formidable de consulter vos e-mail pendant cinq jours d'affilée si vous le désirez. Vous pouvez faire beaucoup de choses que personne d'autre peut proposer aux consommateurs'. Le prix de vente du Yotaphone 2 est annoncé entre 600 et 700 euros en Europe. Les premiers essais sont très concluants et les spécialistes affirment que ce smartphone n'a rien à envier aux stars du marché. Son deuxième écran est désormais tactile et plus réactif que celui de la première version en 2013.
Vidéos A la une
Le britannique BT Group mène des discussions pour racheter O2, l'opérateur de téléphonie mobile au Royaume-Uni dont l'espagnol Telefónica est propriétaire. "Nous avons reçu des expressions d'intérêts de la part d'actionnaires de deux opérateurs mobiles au Royaume-Uni, l'un étant O2, sur une possible transaction qui verrait BT acquérir leur activité mobile" dans le pays, indique le groupe dans un communiqué. L'autre cible potentielle n'a pas été nommée. Selon les médias britanniques, il s'agit de EE, la coentreprise du français Orange et de l'allemand Deutsche Telekom. BT Group ajoute que les discussions en sont à un stade très préliminaire et que rien n'est certain. .
Vidéos A la une
Des 'propos hors contexte, et au sens complètement différent'. Le Kremlin a cherché, ce mardi, à minimiser le contenu de la conversation téléphonique entre José Manuel Barroso et Vladimir Poutine, qui selon la Repubblica, a déclaré qu'il pourrait, s'il le voulait, prendre Kiev 'en deux semaines'. Une menace, une provocation du président russe que le président de la Commission européenne a rapporté aux chefs d'Etat et de gouvernement européens réunis en sommet ce week-end à Bruxelles. Le porte-parole du Kremlin a estimé que José Manuel Barroso avait agi de manière 'incorrecte et non-diplomatique' en rendant publique cette conversation. Le coup de téléphone pèsera certainement sur le sommet de l'OTAN de cette fin de semaine au Pays de Galles, d'autant que la Russie a annoncé qu'elle allait 'adapter sa doctrine militaire', je cite, en prenant en compte l'apparition de nouvelles menaces et notamment du renforcement de la présence de l'Otan à ses frontières.
Vidéos A la une
Des 'propos hors contexte, et au sens complètement différent'. Le Kremlin a cherché, ce mardi, à minimiser le contenu de la conversation téléphonique entre José Manuel Barroso et Vladimir Poutine, qui selon la Repubblica, a déclaré qu'il pourrait, s'il le voulait, prendre Kiev 'en deux semaines'. Une menace, une provocation du président russe que le président de la Commission européenne a rapporté aux chefs d'Etat et de gouvernement européens réunis en sommet ce week-end à Bruxelles. Le porte-parole du Kremlin a estimé que José Manuel Barroso avait agi de manière 'incorrecte et non-diplomatique' en rendant publique cette conversation. Le coup de téléphone pèsera certainement sur le sommet de l'OTAN de cette fin de semaine au Pays de Galles, d'autant que la Russie a annoncé qu'elle allait 'adapter sa doctrine militaire', je cite, en prenant en compte l'apparition de nouvelles menaces et notamment du renforcement de la présence de l'Otan à ses frontières.
Vidéos A la une
Si le résultat net de l'opérateur allemand a reculé de 21% à 636 millions d'euros, ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIA) au deuxième trimestre se maintiennent à 4,43 milliards d'euros, alors que les économistes tablaient sur 4.35 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires quant à lui est atone à 15,1 milliards d'euros. Ces résultats sont portés par le dynamisme de la filiale américaine de Deutsche Telekom, T-Mobile US, qui a franchi la barre des 50 millions de clients en milieu d'année, relevant ainsi son objectif pour 2014.
Vidéos A la une
Les grandes manoeuvres continuent sur le marché de la télévision payante aux Etats-Unis, avec la naissance d'un nouveau géant du secteur, issu de la fusion de l'opérateur de télécoms AT&T et de l'opérateur satellitaire DirecTV. La transaction en numéraire et en actions, validée par les conseils d'administration des deux groupes, prévoit qu'AT&T rachète DirecTV, premier opérateur satellitaire américain pour l'équivalent en dollars de 35 milliards d'euros et de 49 milliards si on inclut la reprise des dettes de Direct TV. L'opération est une réponse à un autre mariage annoncé il y a trois mois : celui prévu entre le premier câblo-opérateur du pays, Comcast, et le numéro deux Time Warner Cable, à peu près pour le même montant. Grâce au rapprochement avec Direct TV dont l'homme d'affaires Warren Buffett est le principal actionnaire, AT&T deviendrait le N 2 de la télévision payante aux Etats Unis avec environ 26 millions de clients. Mais le régulateur américain doit encore donner son feu vert.
Vidéos A la une
Les géants Apple et Google ont décidé de mettre fin à toutes les plaintes existant actuellement directement entre les deux groupes technologiques. Ils se livrent depuis des années une guerre des brevets devant les tribunaux, chacun accusant l'autre de l'avoir copié. L'accord annoncé ce vendredi soir ne concerne que les litiges opposant directement Apple à Google, mais pas les litiges entre Apple et les utilisateurs du logiciel d'exploitation Android, développé par Google. Or, la bataille judiciaire oppose surtout aujourd'hui la marque à la pomme et le groupe sud-coréen Samsung ou encore Motorola. Ce dernier avait été acheté en 2012 par Google avant d'être revendu au chinois Lenovo.
Vidéos A la une
Un plan d’action sur la compétitivité et l’investissement. C’est le résultat le plus concret du sommet entre l’Union européenne et le Brésil qui s’est tenu à Bruxelles. La présidente...
Vidéos A la une
Blackberry annonce son rachat sur la base d’une valorisation de moins de 5 milliards de dollars par le fonds d’investissement Fairfax, qui détient déjà 10% du groupe, associé à un consortium...
Vidéos A la une
Deux millions de clients sont concernés. Il s’agit de leurs données personnelles comme leurs noms, adresses, dates de naissances mais aussi leurs coordonnées bancaires. L’opérateur de...
Vidéos A la une
Audrey Tilve euronews “C‘était le cadeau bonus de la rentrée. Vous aussi, vous avez voyagé dans un autre pays d’Europe, et vous aussi vous avez reçu une facture de téléphone portable...
Vidéos A la une
Le directeur général de Swisscom, l’opérateur public de télécommunications helvétique, a été retrouvé mort chez lui mardi matin. La police penche pour la thèse du suicide. Carsten Schloter avait 50 ans – séparé de son épouse il était le père de trois enfants. Carsten Schloter avait rejoint l’...
Vidéos A la une
Vodafone a souffert sur ses marchés européens au premier trimestre : l’opérateur britannique de téléphonie mobile dont l’activité a nettement diminué surtout en Italie -17,6% et en Espagne -10,6%, a en partie compensé cette baisse par la bonne santé dans les pays émergents. Vodafone espére...

Pages

Publicité