Le premier vol parabolique à vocation commerciale d'Europe s'envole de l'aéroport de Bordeaux aujourd'hui. Le vol doit permettre aux passagers de vivre une sensation très proche de celles des astronautes en apesanteur.

"En apesanteur, pourvu que les secondes soient des heures" chantait Calogero. Et c'est tout le mal qu'on souhaite aux passagers du premier vol parabolique commercial d'Europe, qui décolle aujourd'hui de Bordeaux à 12h30. En effet, à 6 000 euros les 22 secondes, on espère que ces privilégiés apprécieront chacune des secondes passées dans les conditions d'apesanteur. Des conditions identiques à celles de l'espace, proposées sur un Airbus A-300, baptisé ZERO G, comme gravité zéro.

Pour permettre de recréer les conditions dans lesquelles évoluent les astronautes, l'avion effectue une parabole à la manière de la lettre U inversée. La phase d'apesanteur se déclenche lorsque l'avion atteint le sommet de la parabole. Lors de la première parabole, les passagers ressentiront une apesanteur proche de celle de la planète Mars et ne sentiront plus qu'un tiers de leur poids. Lors de la seconde parabole, l'impression sera plus proche d'une présence sur la Lune, et ils ne sentiront qu'un sixième de leur corps.

Publicité
Lors des paraboles restantes, les passagers seront en apesanteur totale, ils pourront littéralement flotter dans l'espace. Les 40 passagers, dont dix ont gagné leur voyage grâce à un jeu concours, devraient donc garder le sourire malgré la gravité. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité