Découvert en 2008 en Jordanie, un mystérieux fossile a récemment permis aux chercheurs de déduire qu’à l’ère Crétacé, une espèce de lézard était dotée d’une queue de requin. Plus de détails sur cette découverte.

Les lézards à queue de requin n’existent plus aujourd’hui mais ils ont bel et bien évolué sur la Terre il y a plusieurs milliers d’années. C’est en effet ce que révèle une étude récemment publiée dans la revue scientifique Nature et Communications. Le document explique ainsi que cette conclusion a été faire à partir de l’analyse d’un mystérieux fossile découvert il y a cinq ans en Jordanie. Après plusieurs années de recherches, les chercheurs sont en effet parvenus à établir qu’à l’ère Crétacé, un lézard appartenant à la famille des mosasaures avait une queue de requin.

Des similarités avec le requinTrès bien conservé, le fossile était composé d’une grande partie du squelette de la queue de cet animal préhistorique, mais également de restes de tissus mous. Ces deux éléments ont ensuite permis aux chercheurs de déterminer que le lézard-requin était très à l’aise sous l’eau et que sa queue de près de 18 mètres de long lui permettait de se mouvoir avec une grande aisance. Il était par ailleurs doté d’une puissante mâchoire faisant de lui un redoutable prédateur et le rapprochant des caractéristiques du requin.

Publicité
Et alors que ce lézard aquatique a longtemps été assimilé à un serpent aquatique, les auteurs de l’étude ont souligné que c’est notamment "l’absence de preuves, combinée avec des hypothèses conflictuelles" sur les origines de ce lézard "qui ont nourri les clichés sur un animal serpentin qui fleurissent aussi bien dans la littérature scientifique que dans les ouvrages de vulgarisation".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :