Le réchauffement climatique pourrait avoir, entre autres conséquences, une augmentation du nombre de trous d’air et donc des secousses en avion dans les prochaines décennies. Plus de détails sur ce phénomène.

Une nouvelle qui ne va pas ravir ceux qui ont peur en avion. Une récente étude publiée dans la revue Nature Climate Change, révèle en effet que le nombre des turbulences parfois rencontrées par les avions pourraient fortement augmenter d’ici 2050. Ce phénomène serait l’une des conséquences du réchauffement climatique. Pour parvenir à cette conclusion, les professeurs Paul Williams et Manoj Josh ont étudié le couloir aérien transatlantique pendant sur tout un hiver, au moment où les turbulences sont les plus importantes. Les deux scientifiques britanniques se sont alors aperçus, notamment grâce à une simulation de modèles climatiques, que les zones affectées en permanence par des trous d’air pourraient voir leur nombre doubler au cours des prochaines années. Leur intensité devrait ainsi passer de 10% à 40%.

Publicité
Une "revanche" du climat ?"Nous verrons le signal ‘attachez vos ceintures’ s’allumer plus souvent dans les décennies à venir", a d’ailleurs prévenu le Pr Paul William avant d’ajouter : "l’aviation est en partie responsable du changement climatique. Ironie du sort, le climat est en voie de prendre sa revanche en créant une atmosphère plus turbulente pour l’aviation". Et alors que les vols seront davantage perturbés, ceux-ci dureront plus longtemps et consommeront plus de carburant, ce qui entraînera une hausse du prix du billet. Une nouvelle qui devrait non seulement déplaire à ceux qui ont peur en avion mais également à ceux qui n’aiment pas mettre la main au porte-monnaie.

A noter : plusieurs passagers et membres d’équipages sont blessés chaque année à cause de fortes turbulences en avion (chute d’objet, etc.).  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité