La goélette océanographique Tara s’apprête à explorer tout l’océan Arctique. Le grand départ est prévu le 19 mai prochain. Plus de détails sur cette exploration.

L’océan Arctique n’aura bientôt plus de secrets.  Le 19 mai prochain, Tara Océans, le plus grand voilier polaire français partira en effet à la découverte des hautes latitudes. L’embarcation effectuera ainsi un tour complet de l’océan Arctique afin d’y mener une étude intégrée de son écosystème marin. Baptisé « Tara Océans Polar Circle », ce voyage est prévu pour durer sept mois. Il devrait par ailleurs conduire les marins scientifiques de l’expédition de la Russie au Canada et de l’Alaska au Groenland. Le deux mâts devrait également profiter de la fonte de la banquise en été pour emprunter les passages du Nord-Est et du Nord-Ouest.

Objectif : conclure l’étude intégrée des écosystèmes planctoniquesEt alors que pendant la dernière expédition de ce genre, les chercheurs avaient récolté quelque 30.000 échantillons de micro-organismes marins – qui sont actuellement à l’étude dans plusieurs laboratoires mondiaux de biologie marine-  ils prévoient cette-fois  d’étudier le plancton d’origine végétale (phytoplancton) ou animale (zooplancton), mais également des virus de larves de poissons. Ces nouveaux prélèvements s’avèrent d’autant plus intéressants pour les scientifiques que 60% de ceux précédemment effectués ont permis de découvrir des gènes jusqu’alors inconnus. L'objectif général de ce tour de l'Arctique est ainsi de parfaire et de conclure cette première étude intégrée des écosystèmes planctoniques (98% du volume de la biosphère) qui absorbent 50% du CO2.

Publicité
"Ce tour de l’Arctique prend tout son sens alors que la banquise d’été a enregistré l’année dernière un record historique de fonte et fut réduite à 3,4 millions de km², une superficie jamais atteinte depuis que des mesures scientifiques ont été mises en place", a souligné Etienne Bourgois, le patron des expéditions Tara. Selon lui, "observer l’éventuel impact de ce réchauffement dans les hautes latitudes sur l’évolution de l’écosystème planctonique, à l’origine de la vie sur Terre, est vital".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :